Serge Quadruppani sur FR3. à "Ce soir ou jamais" le 1er Mars....

Publié le par AZA EL ZYMO & les Encyclopédistes du Chaos

Mercredi 2 mars 2011 3 02 /03 /Mars /2011 18:58


FR3: -"Ce soir ou jamerde"...

http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=1316


Les invités du 1erMars 2011.


Olivier Py,Directeur du théâtre de l’Odéon, Roger-Pol Droit, Philosophe,  Malika Sorel, Membre du conseil à l’intégration, Rokhaya Diallo,  Militante associative,Guy Millière, Géopolitologue, Henry Quinson, Écrivain (conseiller théologique des Hommes et des Dieux), Serge Quadruppani Écrivain Ex-directeur de Publication de "MORDICUS"....
Faudrait pas nous la faire dans "l'Exagéré"...

____________________________________
--------------------------------


Décevante émission, ça on pouvait s'y attendre, mais aussi dépitante prestation - s'il en est- du très réservé Serge Quadruppani .

Mais que faisait donc en définitive  ce "vieux Mordicant" , cet "ami de la Guerre Sociale", ce "vieux Brise-Glace" sur ce putain de plateau à la thon où le terne philosophe Roger-pol Droit trouvait encore paradoxalement à y "étinceler" d'une certaine façon face à un Quinson, le bilingue diacre   "franco-américain" de service fier de pouvoir opposer à une blonde  Wolkeinstein en traductrice contestée d'avoir lu le  "Great Gatsby " dans le texte, ou une Malika Sorel du "Haut thon-mité à l'intégration" ne jurant que par la construction d'écoles et par l'aide humanitaire pour soutenir -au titre du "Droit à l'ingérence" -  les révolutions dans les pays où elles surgissent, face à un Millière  faisant tout plein de petits moulinets nerveux par milliards avec ses petites mains blettes telles des poissons sur une pierre à évier pour vanter avec suffisance  la pertinence supposée de ses insignifiants petits ouvrages de "géopolitique" illisibles  qu'il tentait de nous refourguer à chacune de ses pauvres tirades complètement agitées dont personne n'avait d'ailleurs cure, face à la très jolie demoiselle Rokhava Dialo qui reprochait essentiellement à ces gouvernements successifs que sont les nôtres dans l'hexagone titulaire international  de la palme décernée aux glands gromiques de l'histoire l'âge excessif de leurs capitaines, d'être tous aux mains d'une sorte de gérontocratie déconnectée  - ce qui n'est pas faux tellement mais pas non plus le fond du problème- cumulant par cooptation tous les postes empêchant ainsi les "djeunes" de pouvoir prendre "une place plus grande dans "le politique"."...-A sa décharge cependant, elle n'aura pas dit beaucoup plus de sottises, même peut-être un peu moins,  que les ci-devant désignés- . Quant à Olivier PY, il n'a pas su sortir de son rôle de souffleur-fausset s'étant gouré de livret, se dépêtrer de ses rideaux comme de ses trois coups , confondant ainsi Molière, Brecht et Antonin Artaud et pire encore:  les Walkyries et les vaches qui rient.

Et puis enfin notre questionnement: Qu'est-ce que Serge Quadru' pouvait bien foutre là?

Tout d'abord, avant d'aborder autrement le sujet, nous pensons de notre côté qu'il n'est pas des plus pertinent de consentir à participer à ces insipides colloques si cela se résume jamais à n'y faire "qu'un acte de présence effacée" ce qui risque  de contribuer à en assurer une promotion malheureuse, à leur conférer un vernis culturel et cabotin qui leur manquerait tellement sinon.

Tant qu'à faire: autant y foutre "sérieusement"  un très grand souk plutôt que "poser ostensiblement sous les lights tamisés d'un décor aux cadrages aussi burlesques que mal fichus  " dans l'attitude contradictoire et  un peu ridicule  de celui qui est subitement gêné d'être là en "invité"au supplice  qui ainsi d'autant transpire et soupire!

Dans le cas qui nous occupe ici, cette "promotion par étourderie" n'aura certainement pas profité à "Serge le Mordicant" qui assurément aura statistiquement  moins vendu de bouquins à la suite de cette prestation -les semaines qui viennent en attesteront sans doute assez- qu'avant de consentir à s'y faire surprendre,

Ce qui  peut-être aura aussi  -hélas pour lui- contribué fâcheusement et pas pour peu à inciter plus de gens à ne plus le lire du tout...
Il est des victoires navrantes dont on revient moins glorieux qu'à l'aller.
.
Allez, allez !Au fait, au fait!!! nous  demanderez-vous avec l'acuité d'une grande sagacité estimable émanant de celles et ceux qui ne se seront pas infusé, comme nous le fîmes le coude sur l'accoudoir,  l'intensité de l'émission en question...

Où en sommes-nous du sujet, des thèmes ici presque mis en pièces.

Soit:

Rappelons tout d'abord les thèmes en pâture qui  furent ce soir-là proposés au "gland bland des voyeurs" et non moins aux abonnés au câble; aux thonnectés de toute sorte..

1)-Kadhafi, la Libye: les révolutions au Maghreb.
2)-L'éblouissant  remaniement sinistériel en fRance

3)-la traduction de Gatsby le magnifique.
"no very great"
...

Vindiou la ZONE!!!

Tout de suite, au point où nous en sommes, vous nous diriez  ingénument - en succombant quelque peu aux  apparences, à votre corps défendant   bien sûr-  que nous barguignerions un peu, que nous ne maitriserions pas vraiment notre sujet, que nous tergiverserions au delà de la plus simple élémentarité, que  bientôt  nous devrions-là aller pénétrer pour vous et peut-être en votre nom aussi, à fion la caisse,  "le vide du sujet-plein" alors que  nous ne sommes venus succinctement ici et modestement  pour tenter de vous  exposer les principaux contours et  sphincters de la chose , bien  que  pour le plus gland nombre qui jamais ne s'en sera donné la peine ou même le plaisir,  nous ne  saurions "magiquement"  être en mesure de  démontrer à chacun   - la cinglance effroyable du rien-   dans l'inanité soporifique  du "PAF". Laquelle, maquerelle des consciences  par ailleurs, quotidiennement affirmée, se serait bien passée de notre peine comme de nos maladresses, sans qu'il ne soit jamais nécessairement soutenu que nous devrions au moyen d'occultes capacités que nous ne possédons pas   y intervenir en quelque façon que ce soit tant.
En effet,  le commutateur électronique  y pourvoit  déjà largement avec le soutien inconditionnel  du "décodeur-pré-programmé"  d'une manière ou même d'une autre, en lieu et  place de quiconque dort encore en subissant l'excellence lénifiante des programmes tous horaires confondus. -Lieu commun!-

Bref, on est dans la derme et nous autres -de notre côté-  ne disposons pas de la quantité de papier demandée ou même nécessaire!!!
 

....Il aura été donc remarqué judicieusement  que face au vide abyssal de l'émission FR.3 nous ne pouvions guère ici qu'en ciseler avec opiniâtreté l'avant-propos, la présentation des invités par exemple,  touchant à une bonne plombe d'ennui et de bâillements, faute de quoi nous ne saurions comment retenir un peu plus votre attention touchant aux deux ou trois seules tentatives un peu paresseuses de S.Q pour inscrire en faux de l'affaire dans son ensemble  quelques éléments contradictoires -mais par trop  furtifs- susceptibles de faire un peu scintiller la plaine du morne plateau.

-Plateau dont on aura remarqué au demeurant le montage technique improvisé,
voir catastrophique, des travellings merdiques, des décors à chier
grâce aux mesures restrictives
permettant de lourder plus d'un tiers du staff
habituellement présent et nécessaire
 pour "calquer/caler" ce type de programme...-


Modestement, nous sommes convaincus de ce que notre introduction exposée ci-dessus demeurera dans les annales comme infiniment plus développée et qualitative  sur ce sujet et valant non moins identiquement pour  tous ceux qui pourraient suivre, noyés au rabais en fric comme en intelligence,   de la même façon et dans la même  gadoue merdemouvernementale.


A propos de "l'ingérence", d'une intervention militaire en Libye,

S.Q ne manqua pas de rappeler qu'en la matière l'Europe était bien mal placée - et donc pour cause assez peu pressée-  pour donner des leçons à Kadhafi en rappelant que cette même Europe était à l'origine d'accords "donnant-donnant" pour le  confinement de milliers de personnes dans des camps de rétention/concentration répartis dans tout le pays dans des  conditions de rétention ignobles -elle le sont toutes-  de ces personnes "candidates à l'immigration vers l'Europe droit-de-l-hommiste"...Déjà ça gigotait des fesses sur le mou du plateau...-Le sujet n'aura pas même été relevé su ce plateau-là qui pourtant semblait tout ignorer de ce qui venait d'être dénoncé-là!- A tout le moins ce ne sera pas un mince mérite que d'avoir poussé cet élément-ci mais infiniment regrettable toutefois de n'en avoir pas su faire une arme déflagrante.

Il aurait donc ainsi pu poursuivre en ajoutant que les pays du Maghreb avaient dialectiquement  en la circonstance de pleine expérience révolutionnaire le droit pratique de faire acte d'ingérence en Europe, et moins l'inverse; et que nous trouverions cela même plutôt bien fondé du moment que soient enfin posées les questions du Pourquoi ici on se rebelle si mal et si peu..Pourquoi on se solidarise si mal au delà de quelques intérêts singuliers tronqués à force d'avoir été vidés de leur sens historique comme de leurs perspectives dans les  sociales vers l'abolition du travail, de l'esclavage, du salariat et de l'État...et de l'autre que ne soit jamais écartée de la critique de ce monde la pensée religieuse qui bouffe tous les cerveaux et ratatine toutes les consciences.

Dommage qu'il se soit aussi abruptement posé comme un oiseau blessé ou timide  sans avoir même seulement pu décoller.
Déjà, il regardait fixement ses pieds, assis sur ses mains comme un grand adolescent pris en faute  d'avoir esquissé un avis contraire à celui de l'ordre régnant....Qui? FR3?, Le salon du Livre? Ses éditeurs? l'AGESSA?Les média?

A propos du remaniement mouvernemental:


C'est avec un bon taquet pas volé qu'il remit en place à la fois la sémillante Mlle Dialo et Mme Sorel en leur rappelant que la question n'était pas tant celle de l'âge des hierarques que ce qu'il défendent en tous points contre les peuples, les pauvres, etc...sans exclure ou même affirmer tout de go pourtant que d'autres élus pourraient opportunément remplir avec davantage de probité ces même fonctions.
A qui pensait-il? Melanchon, Besancenot? Voila qui ne laisse de surprendre un peu... .Exit la guerre sociale contre l'État?

A propos de Gatzby le Magnifique et de Madame Wolkeinstein
.

De toute l'émission il ne fut jamais aussi prolixe qu'à ce moment-là au point même de risquer un mot d'humour.
Sur tout -excepté la traduction du titre réduit à sa plus simple expression "Gatsby"- il abonda dans le sens de la demoiselle improvisée traductrice sur cette premier œuvre, charitablement même il vola  à son secours à plusieurs reprises. La dame avait pourtant semble-t-il fait montre de pas mal de légèretés et de bien peu d'initiatives personnelles dans ce domaine.
Ne soyons pas trop vachards quand même, elle avait le cran d'être là en dépit dune effrayante homonymie, ce qui expliquera sans doute la bienveillance et la gentillesse  de SQ à son endroit...

Steph.K

 

Ps: En conclusion puissent les amiEs que j'ai invitéEs avec insistance par courriels à s'infuser cette émission-là ne pas trop m'en tenir rigueur, C'est vrari: c'était vachement long... comme du boudin




.

--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

Commenter cet article