Jean-Marc Rouillan, informations importantes ... mercredi 28 octobre 2009 (10h50) Jean-Marc Rouillan, informations importantes ... Pour consulter le blog : linter.over-blog.com 27 octobre : Jean-Mar

Publié le par ...


27 octobre : Jean-Marc vient d’être transféré

Diverses informations sont transmises par des camarades concernant Jean-Marc Rouillan. L’audience en visioconférence, la demande de transfert pour raison médicale. La dernière est ce transfert aujourd’hui !


23 octobre : L’avocat de Jean-Marc demande le transfert pour raison de santé à Paris.

"L’avocat du cofondateur du mouvement armé d’extrême gauche Action directe (AD) Jean-Marc Rouillan a annoncé vendredi avoir demandé à la Chancellerie que son client, malade et détenu à Marseille, bénéficie d’un transfert à Paris pour soigner sa maladie rare.

Me Jean-Louis Chalanset, qui a communiqué à l’AFP une copie de la lettre datée de jeudi, explique que M. Rouillan souffre d’une pathologie rare, la maladie d’Erdheim-Chester, une maladie "évolutive" s’attaquant principalement au système osseux, et qu’il souhaite "pouvoir bénéficier des soins qui sont prodigués au groupe hospitalier Pitié-Salpetrière au service de médecine interne, qui est le seul service à pouvoir lui apporter des soins".

"L’absence de traitement proposé à M. Rouillan ne peut s’apparenter qu’à un refus de soins qui ne saurait être admis", écrit M. Chalanset.

Compte tenu de cette maladie rare découverte en avril 2009, l’avocat avait déposé en mai une demande de suspension de peine pour raison médicale au tribunal de l’application des peines de Paris, compétent pour les dossiers de terrorisme.

Le tribunal a désigné un expert médical qui a souligné "la possibilité d’un traitement expérimental qui pourrait avoir des effets bénéfique sur l’état de santé de M. Rouillan", écrit l’avocat, qui réclame "que cesse cette situation d’absence et de refus de soins qui est parfaitement inadmissible"."


26 octobre : audience en visioconférence

Sur le blog liberonsgeorges.over-blog.com

Jean-Marc Rouillan, prisonnier politique d’Action directe sera entendu par visioconférence de la prison des Baumettes à Marseille ce lundi 26 octobre à 10h. Il s’agit d’examiner une fois encore sa demande de suspension de peine pour raison médicale et de statuer sur son éventuel transfert à Paris pour y recevoir les soins indispensables au traitement de sa maladie. Au sens premier du terme, cette visioconférence est vitale pour notre camarade qui ne reçoit actuellement aucun soin. Mais l’Etat français continue à exercer le chantage au repentir contre la libération. La décision qui sera prise sera une décision politique. Nous devons continuer à nous mobiliser pour que ce chantage cesse et pour que Jean-Marc Rouillan ainsi que Georges Cipriani et Georges Abdallah prisonniers politiques qui subissent le même chantage, soient libérés.



De : linter
mercredi 28 octobre 2009
(10h50)

Jean-Marc Rouillan, informations importantes ... Pour consulter le blog : linter.over-blog.com

27 octobre : Jean-Marc vient d’être transféré

Diverses informations sont transmises par des camarades concernant Jean-Marc Rouillan. L’audience en visioconférence, la demande de transfert pour raison médicale. La dernière est ce transfert aujourd’hui !


23 octobre : L’avocat de Jean-Marc demande le transfert pour raison de santé à Paris.

"L’avocat du cofondateur du mouvement armé d’extrême gauche Action directe (AD) Jean-Marc Rouillan a annoncé vendredi avoir demandé à la Chancellerie que son client, malade et détenu à Marseille, bénéficie d’un transfert à Paris pour soigner sa maladie rare.

Me Jean-Louis Chalanset, qui a communiqué à l’AFP une copie de la lettre datée de jeudi, explique que M. Rouillan souffre d’une pathologie rare, la maladie d’Erdheim-Chester, une maladie "évolutive" s’attaquant principalement au système osseux, et qu’il souhaite "pouvoir bénéficier des soins qui sont prodigués au groupe hospitalier Pitié-Salpetrière au service de médecine interne, qui est le seul service à pouvoir lui apporter des soins".

"L’absence de traitement proposé à M. Rouillan ne peut s’apparenter qu’à un refus de soins qui ne saurait être admis", écrit M. Chalanset.

Compte tenu de cette maladie rare découverte en avril 2009, l’avocat avait déposé en mai une demande de suspension de peine pour raison médicale au tribunal de l’application des peines de Paris, compétent pour les dossiers de terrorisme.

Le tribunal a désigné un expert médical qui a souligné "la possibilité d’un traitement expérimental qui pourrait avoir des effets bénéfique sur l’état de santé de M. Rouillan", écrit l’avocat, qui réclame "que cesse cette situation d’absence et de refus de soins qui est parfaitement inadmissible"."


26 octobre : audience en visioconférence

Sur le blog liberonsgeorges.over-blog.com

Jean-Marc Rouillan, prisonnier politique d’Action directe sera entendu par visioconférence de la prison des Baumettes à Marseille ce lundi 26 octobre à 10h. Il s’agit d’examiner une fois encore sa demande de suspension de peine pour raison médicale et de statuer sur son éventuel transfert à Paris pour y recevoir les soins indispensables au traitement de sa maladie. Au sens premier du terme, cette visioconférence est vitale pour notre camarade qui ne reçoit actuellement aucun soin. Mais l’Etat français continue à exercer le chantage au repentir contre la libération. La décision qui sera prise sera une décision politique. Nous devons continuer à nous mobiliser pour que ce chantage cesse et pour que Jean-Marc Rouillan ainsi que Georges Cipriani et Georges Abdallah prisonniers politiques qui subissent le même chantage, soient libérés.




De : linter
mercredi 28 octobre 2009

Publié dans PRISONS-RESISTANCES

Commenter cet article

Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif 29/10/2009 21:27


Sur le blog d'Agone :
(Transmis par nlpf).

Jean-Marc Rouillan vient d'être transféré [ce mardi 27 octobre 2009]


de la maison d'arrêt des Baumettes où il avait été réincarcéré le 4 octobre 2008.


Il est dorénavant au centre de détention de Muret où vous pouvez lui écrire à l'adresse suivante, en joignant des timbres à
votre courrier pour qu'il puisse vous répondre :


 
Jean-Marc Rouillan
Numéro d'écrou 9496 A109
Centre de détention de Muret
route de Seysses
31600 MURET