Cesare Batistti: le poids International des "années de plomb" -Info-relais-

Publié le par AZA EL ZYMO & les Encyclopédistes du Chaos

Subject: Retour 14e voyage
From: f.audoin-rouzeau@wanadoo.fr
To: f.audoin-rouzeau@wanadoo.fr

Amis et amies,

Quand on lit “14e voyage”, on mesure avec incrédulité les proportions délirantes qu’a prises “l’affaire Battisti”, on mesure la folie ascensionnelle dans laquelle est piégé Cesare, au prétexte qu’il fut élevé au rang inouï de dernier symbole des années de plomb et, à ce titre et à d’autres, devint l’otage-clef de visées politiques internes, aussi bien en France en son temps, qu’en Italie et au Brésil. Au Brésil, comme vous l’avez compris, Cesare est l’enjeu d’un bras de fer entre le gouvernement et la fraction de droite dure du Tribunal Suprême Fédéral (STF). Qui entend prendre le pouvoir sur l’exécutif. Ce pourquoi, il y a quelques jours, l’ancien ministre de la justice de Lula, Tarso Genro (celui qui avait accordé le refuge que broya ensuite illégalement le Tribunal), déclara qu’il y avait encore 1 prisonnier politique au Brésil : Cesare Battisti, “prisonnier politique du STF”.

Sept ans qu’il a fui la France, quatre ans qu’il est en prison. Encore en prison malgré la décision de Lula, il y a 3 mois. Comme vous le savez aussi, le président du STF a décidé de “juger le jugement” de Lula (illégal aussi). Notez que l’an dernier, le président de cette cour était Gilmar Mendès et le rapporteur du dossier de Cesare, Cesar Peluzo, les 2 acharnés contre Cesare. Et notez combien la vie arrange bien les choses car à présent, Cesar Peluzo est devenu le président et le nouveau rapporteur est … Gilmar Mendès. Ainsi restent-ils entre amis, avec leurs copains très actifs de l’ambassade de l’Italie.

Neuf juges vont décider soit de ratifier la décision de Lula (auquel cas notre ami est libéré) soit de la récuser (auquel cas Cesare sera extradé SI le ministre de la justice signe le décret. Or le ministre de la justice est très pro-Cesare). 3 des juges sont sûrement contre nous, 3 sûrement pour nous. Restent 3 incertains. Le travail effectué au Brésil semble indiquer que nous pourrions gagner. Mais je ne peux pas vous donner de certitude. Le jugement pourrait avoir lieu en avril, sans certitude non plus. Le pst du STF aime à faire durer le temps, pour faire pression plus durement sur ses petits camarades.

Cesare, que nous avons vu deux fois, impressionne par son courage et sa capacité de résistance vitale, même s’il a beaucoup de mal à envisager la liberté. A présent, il a (enfin) un traitement avec anti-dépresseur et anxiolitiques, qui l’aide à être plus calme. Il refuse encore de parler “avenir”, mais nous (ma sœur et moi), examinant à la loupe tous les faits et dires encore glanés là-bas, nous pensons probable sa prochaine libération.

A vous tous, chaleureusement,
Fred

Publié dans FIL D'INFO- LUTTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain-Serge 31/03/2011 08:54



@Gysl,


Merci d'être passeé par ici et de tes encouragement à Cesare et à ses amis. Et bienvenue aussi dans la liste des abonnéEs à "la niouzzeleter".


Bien amicalement, Steph.



ghyslaine asper 29/03/2011 18:10



Comment un intellectuel de gauche se retrouve-t-il dans les mains de gens pourris à ce point  ? Otage de ces gouvernements démocrates... Courage, on est avec vous. Ghyslaine