Séisme en Haïti: De la Pure Solidarité à la Récupération Médiatique, Politique et Financière?

Publié le par ...







 

Oh que tout ceci est touchant. Certaines et certains trouveront ce billet déplacé, d’autres le trouveront juste assez cynique pour représenter fidèlement la réalité.
Car de voir, d’entendre et de lire des appels aux dons, des reportages larmoyants, des peoples impliqués pour « sauver le monde » reste touchant mais commence sévèrement à courir sur le haricot.

Étonnement, le restant de l’année, cette bande de faux-culs mondialisée n’en a strictement rien à faire de ces pauvres gens, originaire d’un pays ravagé par les années de guerre civile. Mais il suffit qu’un tremblement de terre en tue 200 000 d’un coup pour que, par un inexplicable élan d’humanité, tout le gotha des médias et des people s’y intéresse.

C’est alors qu’apparaissent dans les torchons de magazines de salles d’attente et dans nos journaux télévisés, celles et ceux qui peuvent le moins donner des leçons de sacrifices financiers, de part la fortune personnelle qu’ils possèdent: outre-Atlantique, ils déversent (heureusement) des millions comme Angelina Jolie, Brad Pitt, Madonna, Gisele Bündchen. Côté français, nous avons droit à des starlettes et interprètes sur le retour pour refaire parler d’eux dans les médias et serrer nos petits coeurs tout mous.
Certes l’idée est évidemment louable, mais l’ombre de la récupération (notamment par leur maison de disque) plus que d’une sincère générosité personnelle plane grandement et reste détestable.

Ce qui est vrai pour les peoples se vérifie également pour nos peoplitiques!
Ainsi pour « save the world » que l’on pourrait aisément traduire par le slogan néocon « pour changer le monde », les politiciens véreux et leurs amis refont surface.
On retrouve ainsi le Monsieur Décontracté-Habillé-en-Polo de la Canicule, le médiocre Jean-François Mattéi
Ajoutons également l’idée saugrenue de Barack Obama qui a décidé de demander l’aide de… George Walker Bush, l’homme du désastre humanitaire de La Nouvelle Orléans, pour coordonner l’aide américaine en Haïti!
Moins dramatique mais tout aussi ridicule, de part ses compétences professionnelles sans aucun rapport avec l’aide qu’il peut apporter, Arnaud Klarsfeld (ex de Carla Bruni recasé) qui s’est vu confié par François Fillon « une mission d’information et de proposition pour reconstruire Haïti ». On croît rêver!
Il ne manque plus Roselyne Bachelot prétextant un manque cruel en matériels et soins médicaux pour refiler ses stocks de vaccins antigrippaux pour couronner le tout!
Terminons par l’hymne à la modestie de notre parodie de président Sarkozy qui souhaite la tenue « d’une grande conférence internationale pour la reconstruction et le développement » d’Haïti, avec un rassemblement mondial autour de… sa personne. Qu’ils sont forts ses con-seillers en com’!
comme…président de la Croix Rouge Française. Collector, non?

Les Vautours sont déjà là!
Et de voir également ses pays débloqués des millions de dollars ou d’euros (Canada: 100 millions de $, Japon 5 millions de $) alors même que pour le dernier rassemblement de la FAO à Rome, aucun dignitaire d’un quelconque pays (et leur promesse d’argent) n’avait fait le déplacement.
Difficile de ne pas y voir des intérêts financiers à court et moyen terme: Encore mieux qu’une guerre, où il faut investir pour détruire d’abord, un séisme permet d’injecter l’argent en masse pour ensuite asseoir la légitimité de ces « généreuses » entreprises nationales qui reconstruiront un pays entier tout en demandant, comme le fait au FMI, de rembourser les investissements sur des dizaines d’années.
Pour la France on pense déjà aux entreprises amies comme Bouygues et ses bâtiments, Colas (filiale de Bouygues) et ses routes, Alcatel et Orange pour les moyens de télécoms…
D’ailleurs Orange comme Bouygues et SFR, ces opérateurs qui nous arnaquent toute l’année, mettent généreusement à disposition leur réseau mondial pour faire des dons avec 1 euro versé par SMS
- le 80 222 pour la Croix-Rouge française,
- le 80 333 pour le Secours Populaire,
- le 80 444 pour le Secours Catholique
De même, histoire de nous faire passer la pilule des factures de gaz qui grimpent mais qui ne baissent jamais, GDF Suez s’engage aux côtés des ONG locales pour aider les populations haïtiennes. C’est vraiment mignon!

Une hypocrisie mondiale donc, hypocrisie couronnée par les demandes de la Croix Rouge dont on aimerait particulièrement savoir ce qu’elle a fait des millions de dollars de dons non dépensés pour le tsunami (pour des raisons pratiques et légales) et qui doivent encore dormir dans des banques suisses!

Parfaite transition pour aborder le thème des banques en ces temps de crises financières.
Alors même, que toutes les études prouvent que ce sont elles qui ont à la fois créé la crise et profité le plus de celle-ci, on pourrait imaginer un financement, non pas partiel, mais total de la reconstruction d’Haïti par ses établissements financiers, histoire de ré-hausser a minima le peu de dignité et d’honneur qu’ont leurs salariés, notamment les plus privilégiés. Une sorte d’impôt exceptionnel, 100% utile, 100% visible, et surtout sans aucune arrière pensée!
Mais évidemment, les différents politiciens du G20 préfèreront certainement une méthode moins concrète et plus douce pour leurs principaux soutiens électoraux…

Auteur illustration: Rémi Kaupp Droits Common Creatives CC, Source Wikipedia

Partagez cet article:

Commenter cet article