Scènes d'émeutes devant le CRADER du 92 Bld NEY LUNDI 11 JANVIER:

Publié le par ...


Ben min fieux!!! Succès énôôôôôôôrme, hainehomme, hé, l'homme? Wonderfull!!!

(Petit compte-rendu par ceux/ses qui y étaient: http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=9963 )

En gros et par le menu rien que sur Dazib sur le propos:2200 lectures auxquelles s'ajoutent  celles de N..I, des B-A, de "Descendre de l'Arbre", de Bétapolitique, de libertés et internets, celle par mailling-list... soit deux ou trois bons milliers donc...applaudir près de 5 ou 6 milles "curieux/curieuses" en tout, très approximativement, dont beaucoup  saluèrent chaleureusement l'initiative, parfois de manière rigolotte, toujours en empathie avec les initiateurs/trices, jamais une observation critique, jamais un mot plus haut que l'autre, jamais l'expression d'un doute ou la moindre "remise en cause" du principe dit "d'APPEL à quelque chose"...((ce qui déjà nous avait alertés, nous autres: Deufr, Josh, Alain Serge, Reineroro et moi qui spontanément avons tendance à nous défier de toute "unanimisme de circonstance"... de tout ce qui s'annonce "trop bien"...."trop bieaux" pour être honnête et sans pesticide...))

zinzin

Question peste, dans les faits ce fut bien plus réussi encore...


Au 92 Bld Ney, cette nuit,à l'instar de celles qui précédaient et fort probablement de celles qui suivront, pas l'ombre d'un "Bobo" humaniste, d'un "Bobo droitdel'hommiste", pas l'ombre d'un syndicrade, d'un lèchecul de journalo, pas un seul "salonnard", pas un seul "gôchiste", pas un seul quidam  lambda, pas un seul cureton des solidarotés offocielles, pas un bubon, pas un seul ganglion.

Cette nuit du 11 Janvier 2010, le Bld NEY aurait pu être une autre planête, vierge de tout malheur , inhabitée, s'il n'y avait tous ces cartons, ces bâches en plastoc, ces flics dan leurs cars se triturant un peu la matraque par désoeuvrement, ces gens qui s'y caillent les miches dans l'attente d'un Sésame pour le vieux monde/continent incontinent....et aussi trois personnes seulement,  arméEs de rage, d'un peu de café, de thé, de quelques trucs comme des mots chaleureux comme chuchôtés, de gens vivants  à gens vivants......

Et cette saloperie scandaleuse qui perdure, cette morsure permanente de la misère que subissent les laissés-pour-solde de tout-compte...les "sans-Pap'.",  "pas payant", électoralement parlant....les "demandeurs" convertis en "quémandeurs " à la faveur de l'ignorance crasseuse et  générale de tous dans laquelle ils/elles sont tenuEs, maintenues comme "parquéEs" ad vitam aeternam....

Visages anonymes des guerres que nos gouvernants ( avec la complicité silencieuse du plus grand nombre) déclenchent chez eux :pour "leur venir en aide"...  

On est tellement heureux d'apprendre tout ça que je regretterai presque de n'avoir pu faire le quatrième larron, pour cela eût-il fallu qu'un VSL (véhicule ambulance) m'achemine sur place depuis ma lointaine Normandie et me dépose là. J'aurais pu alors serrer quelques pognes, boire un coup avec les aminches présent et les autres...puis nous serions rentrés chez l'une ou chez l'autre, un peu pas mal écoeuréEs, finir le Rhum ou le vin rouge...

Heureux au moins de ne pas  avoir rencontré ce soir-là l'ombre d'un thonnard, d'un homard, d'un connard ou d'un laquais!!!

Vrai, un quatrième larron aurait peut-être pu contribuer même modestement à relativiser la portée numériquement inchiffrable de la honte qu'il y a à croire encore que les gens seraient capables de se mobiliser individuellement, sans répondre -comme au "garde-à-vous"- à ces instances qui les représentent et pensent pour eux...Qui leur disent où et quand "il faut faire", là où il leur est dit "de faire"...

Tantôt : "La fête de la musique", "la journée de la femme", "la journée des Etroits de l'homme", "le pouvoir d'achat", ...ou les obsèques de Philippe Seguin auxquelles il ne manquait pas une seule crotte chêvre!

 

Vrai: Nous sommes des plus raviEs


!!!


petit-mdr-168


 


 

 

La réalité est ce qui s'inscrit en négatif des apparences.La publicité du négatif résidant en toute chose est un acte de sabotage salutaire, humoristique et heuristique de tout ce qui est.

Répond
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif - Publié dans : GUERRE SOCIALE

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Commenter cet article