Lundi 1er Mars 2010. "Journée sans immigré"....Mouai-mouai......

Publié le par AZA EL ZYMO


Déjà on se dit que cet appel sent le souffre....Le Borgne breton s'en est d'ailleurs  pris les pieds dans le tapis, s'offusque, remue du groin et agite son oeil de verre présumé. Il couine éperduement  à la  "provocation".... (Dans l'oeil de verre de Jean-Marie le Pen (Héritage nous dit-il de son passé de "vaillant militaire "de passage en Algérie)
chacun sait que s'y trouvent des grelots divers qui tintinabulent sinistrement
dès qu'il ouvre sa   grande gueule pour baragrouiner  (*)quelque chose...


De mauvais esprits disent aussi que ce serait l'esprit de sa "fi-fille  de la marine" qui s'exprimerait -par là....Pfffff: Comme si sa "fi-fille de la marine"
en avait ..des grelots ou même de l'esprit !!!!).


_______________________________________

((*) Bara: Pain en Breton.

Grouiner: par ext. Discours frontiste/Gouvernemental/Bessonien/ Donner du pain aux cochons.)



Aujourd'hui donc. "Journée sans immigré" nous propose t-on....
C'est un peu tiré par les cheveux....

Nous apprenons donc qu'il s'agirait pour les immigréEs
de ne pas aller bosser, de ne pas consommer
aujourd'hui  seulement.
________________________

Là, nous ne trouvons rien à redire d'autant plus que nous qui avons à peu près tous  et  toutes -comme beaucoup d'entre vous- des "origines" relevant de diverses  immigrations, avons cessé d'aller au turbin depuis pas mal de temps et ne somme pas plus disposéEs que ça à y aller, aujourd'hui ou même demain plus que hier.

Faut pas charrier...Le turbin on connait et on en veut pas!


Mais, puisqu'il semblerait qu'il s'agirait, partant d'u postulat économiste, de prouver "la vitalité bonne pour l'économie que serait l'immigration" et de le démontrer en terme de perte de "recettes", les immigréEs sont invitéEs à participer à une "journée sans achat"....

Déjà là, selon nous ça commence à foirer un peu.

Nous voyons tout de suite à la lecture du texte de l'appel, que les initiateurs de cette "belle journée" qui s'annonce comme presque printannière auront oublié de nous consulter préalablement sur le sujet; mais comme nous ne sommes pas systématiquement rancunierEs, on en parle ici  tout de même en dépit du fait que nous n'ayons pas été sur ce point invitéEs à le faire non plus....Mais nous y tenons cependant .

Vous pourrez observer que si nous avions été consultéEs c'est tout ce foutu pays qui arreterait le boulot et pas pour une journée seulement.
Ce qui serait bien, vu compte tenu de ce que nous sommes tous "d'origine étrangère," quand bien même nous ne semblerions pas relever  tous, stricto sensu, des "minorités visibles" ainsi qu'il se le dit dans le jargon de "la langue à repasser" de la pensée dominante et très fourrée,à l'instar d'ailleurs du résident de la raie publique lui-même ,héritier malheureux  du trone Austro-Stop-hongrois  ainsi que nous le rappellent les signataires de cet appel.


Bon, on ne va pa chipoter; d'appeler à ne pas bosser "No  boulot to day, No boulo to morrow" nous semble sympathique, nous l'avons déjà dit bien que nous estimions cette initiative par trop timorée sur la durée.
Ce qui fait que ça ne tient guère la distance.


En effet nous eussions préféré :

" BOULOT?
NEVER !!!"

Mais bon...on ne nous a pas demandé notre avis...alors....




Voici maintenant que les "immigréEs" seraient conviéEs à "une journée sans achat" ...Un bordel  très difficile à soutenir, surtout pour nous qui en sommes avertiEs très tardivement et que nous n'avons pas eu le temps de "prévoir",que nous manquerions peut-être de liquides divers et variés, depuis le rhum, en passant par le chnapps, la bière, la vodka et le  vin ...)

(Contrairement à ce que beaucoup pensent, être "immigréE" ne signifie pas nécesairement d'être membre d'une ligue anti-alcoolique étrangère, d'être musulmans, de bouffer halal, de porter voiles et burqa, d'être des térroristes de "Al Qaïda" ,de l'ETA, du FLB, c'est  beaucoup plus plus vaste que ça !!!)

Donc, il s'agirait  plutôt  -stratégiquement  en bien plus retentissant-  d'appeler à une journée voir deux ou plus, à autre chose de plus percutant:

"Ne pas payer nos achats du tout"
 
(tout en faisant nos corses sans modération! qui séduirait beaucoup mieux,
toucherait infiniment plus de monde et en réconcilirait beaucoup)

_________________________


Nous entrevoyons tout de suite l'aspect éperdument festif de la  démonstration conjuguée  dans toutes ses variantes: pique-nique sauvage au super-marché, caddie-baskett, restau-baskett, train baskett, factures-baskett, elections baskett.
Le tout dans une belle allégresse rassemblant tous les citoyens (forcément) dans cette critique en actes de l'économie.


Ainsi serait un peu estompé le caractère séparé de cette initiative visant surtout d'une manière utilitariste  à dire en filigranes que  l'imigration serait bénéfique à l'économie, et devrait donc être admise en tant que telle....

Ce qui nous semble d'une grande inanité! C'est bien l'économie qui est nuisible à l'ensemble de l'humanité nous transformant tous et toutes  en "immigréEs"  d'où que nous puissions être, en gibiers à flics, en candidatEs à la misère comme au salariat et ceci sur toute cette foutue planête devenue le terrain  de jeux  exclusif des Marchés.

En conséquence de quoi, le postulat de base est un moment "du falsifié-vrai", une inversion du sujet et du prédicat.

C'est prendre l'égalité des humains comme ne relevant que  du seul point de vue de la marchandise triomphante réduisant tous les humains à de simples   consommateurs passifs et dociles...


Enfin....Ce que nous en disons...

VIVE LE PEUPLE RATAPO
!!!

(Steph)




Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif - Publié dans : GUERRE SOCIALE - Communauté : les amis du negatif
Ecrire un commentaire

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Commenter cet article