En Avant! On va moins vite en quatrieme....

Publié le par AZA EL ZYMO


En première, l'accélération est fulgurante

comparée à l'arrêt tendu....

___________


Elle (la première) exige cependant de passer rapidement en vitesse de transition: la seconde.


Laquelle pourtant ne résout rien sinon de conduire à une seconde transition qui est la troisieme vitesse qui n'est déjà plus tout à fait la seconde ni encore la quatrième vers laquelle pourtant elle tend.


Il reste cependant du chemin à parcourir dans une certaine unité de temps forcément corrompue incitant à passer en quatrième qui sera alors la longue croisière des illusions durables dans une vélocité inversée.


Proportionellement, au regard de la distance à parcourir et à la durée la comprenant ou la supposant mais en "déconnecté" des trois précédentes constituant pourtant un tout, il appert évident qu'en quatrieme on va moins vite qu'en première.


Il convient alors de refuser:


A) de continuer d'ller précipitament acheter des bagnoles à la con équipées de  vitesses (4, 5, ou même dix!) nous maintenant sur place, dans l'absolu de la démonstration que nous pourrions comparer à cette volonté marchande qu'il y aurait à dépasser dans nos déplacements la vitesse de la lumière et ne connaitre ainsi nos vies que dans la fuite fulgurante d' un rétro-projecteur.


B)Identiquement de confier des mandats longue durée(De la première à la quatrième) à des élus-types qui n'auront plus pour seul soucis que celui de se hisser en vitesse de croisière dans le "sur-place" évident que constituent la quatrième ou la cinquième vitesse (selon les prouesses technologiques du mensonge équipé du moment), voire de reculer si on tient à considérer un peu  de manière vivante l'accélération irrépressible de l'insatisfaction dans les cours du temps et des exigences modernes en marche.


En effet, y compris de ce point de vue même: -"C'est reculer que d'être stationnaire!" .

Il convient peut-être en conséquence de reconsidérer nos positions dans l'espace et le temps et surtout de ne rien confier, y compris une roue, à qui nous demanderait de
patienter encore, à qui ne serait pas révocable à tout moment. Surtout en cas de "marche arrière", cet autre pignon de la "boite-à-vitesses" qui est aussi celui de la "première" qui n'a de cesse de nous prouver socialement que nous reculons en définitive bien plus vite en années de Guerre Sociale que nous avançons, y compris au "point mort" de la soumission honteuse à tout!


S.
--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com
http://descendre-de-l-arbre.over-blog.com/

Commenter cet article