COMMUNIQUE FRANCE AMERIQUE LATINE *

Publié le par ...


Mardi 9 juin 2009


>
> *HALTE AU MASSACRE DES COMMUNAUTES INDIGENES DE L'AMAZONIE PERUVIENNE*
>
> Depuis 57 jours les populations indigènes de l'Amazonie péruvienne mènent une grève générale pacifique, en réaction à onze décrets pris par le gouvernement péruvien, favorables aux Traités de Libre Commerce et attentatoires à leurs droits et à l’environnement.
>
> En réponse, le gouvernement d’Alan Garcia a lancé vendredi 5 juin à l’aube une attaque d’une violence incroyable sur les manifestants qui occupaient depuis 10 jours la route Belaunde Terri, dans l'endroit nommé la « Curva del Diablo », dans le département d'Amazonas, au nord du pays.
>
> Selon les dernières informations dont nous disposons, cette attaque a causé la mort de trente deux personnes dont 25 indigènes et 7 policiers. La police et l'armée ont lancé depuis des hélicoptères des bombes lacrymogènes et ont tiré sur les manifestants, ces derniers se sont défendus.
>
> Ce massacre s'est produit quelques heures après que le congrès péruvien ait pour une énième fois reporté le débat sur l'abrogation des décrets législatifs incriminés. Le gouvernement d’Alan Garcia refuse en effet d'entamer un dialogue réclamé par les communautés indigènes depuis le début de la crise.
>
> Selon la presse un mandat d'arrêt à été lancée contre tous les dirigeants de l'Association Interethnique pour le Développement de l'Amazonie Péruvienne (AIDESEP), dont Alberto PIZANGO son président, que le gouvernement d'Alan Garcia accuse de comportements de délinquant.
>
> Ce n'est pas la première fois que Alan Garcia se rend responsable d'un massacre sur des populations civiles, lors de son premier gouvernement il s’était illustré en 1986 par le massacre des prisonniers du « Fronton ».
>
> *France Amérique Latine** **c*ondamne fermement ces crimes, et demande que toute la lumière soit faite sur la responsabilité du gouvernement d'Alain Garcia, commanditaire de cette intervention armée.
>
> France Amérique Latine exige du gouvernement péruvien :
>
> - l’arrêt immédiat de la persécution des dirigeants de l'AIDESEP,
>
> - le retrait des décrets incriminés,
>
> - la suspension de l’Etat d’urgence,
>
> - vérité, justice et réparation pour les victimes
>
> Au moment où l’Europe est train de négocier des accords commerciaux avec le Pérou, France Amérique Latine demande instamment aux responsables européens et au gouvernement français de condamner le gouvernement péruvien pour ses agissements.
>
> *France Amérique Latine*
>
> *Paris, 6 juin 2009***
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif - Publié dans : GUERRE SOCIALE

Partager

Ajouter un commentaire

Publié dans FIL D'INFO- LUTTES

Commenter cet article