Le sexe des anges et autres considérations marginales (suite par SK)

Publié le par ...

Lundi 11 mai 2009


Le sexe des anges et autres considérations marginales

sans aucun rapport avec la choucroute -

(Agnès Maillard)

____________________

 



Partisans de la procréation:Cachez-vous, objets !

MARECAGE, NOUS VOILA !

ON PROCREE, ON PROCREE A TA GLOIRE :

MARECAGE ! NOUS VOILA !!!

___________

suite par steph.K

______



Que nul ne s’y méprenne... Notre position ironique face à la question n’est pas celle découlant d’un débat débile stérile et tronqué portant sur la liberté d’avoir ou non des enfants, couple Gay ou pas, stériles ou non...


Notre position relève plus globalement d’un refus de se reproduire dans un monde lancé en une course absurde vers le gouffre : "tic-tac-tic-tac-tic-tac..." et puis aussi d’un refus des comportements sociaux dominants anciens ou présents ayant tous concouru dans toute l’acception même de leur sens et de leurs supposés à l’aliénation de tout ce qui est, à la positivisation de toutes les formes de servitude ! Volontaires ou non.

Le meilleurs service possible à rendre aux enfants et à l’humanité même n’est pas celui de légiférer sur la procréation assistée ou pas, de jouer en "droits de l’hommistes" déguisés en "soft-ware" mais réalisés en véritables pétainistes natalistes de fond, les maternalistes "new-loock" à la sauce des Nadines de toute engeance, des Mères Bouttin, et autres Papa-mobiles ; mais bien de cesser d’avoir des enfants, de "procréer", de "biberonner" vers la cata des égoïstes ...


Cette planète peut très bien se démerder sans nous et sans doute mieux ! (Attention, les cons...on dit ça parce que nous aimons bien les mômes, justement ! Et au vu de tous ceux mis encore en pâture à ce monde, qui crèvent la dalle, se trouvent réfugieEs des guerres que nos puissants programment à leur insu, au notre,en leur nom, au notre, des réfugiéEs climatiques, économiques...


Nous avons déjà fort à faire pour leur démontrer que nous ne sommes pas des salauds, que nous voulons changer les choses !!!)

Des enfants pour quoi ? pour quelles boucheries ? Quelle chair à travail ?Quelle chair à canons, ? Quelle chair à larbins d’un monde dont nous ne voulons plus ???!!! Faudrait peut-être pas trop nous prendre pour des truffes !!!

C’est quoi ce respect du "désir d’avoir des enfants" , des cochons d’Inde, des poupées Barbie, des hamsters, des chiens, des petits frères, des petites sœurs ? Faut arrêter avec ces conneries toutes orchestrées en faveur de ces droits à la con de "materner, de pouponner, de pontifier,lénifier,gagater " autour de nouveaux-nés dont l’avenir est tout sauf enviable...


Aux Natalistes de tout poil, aux maternalistes de toute engeance, nous dirions presque avec humour si le débat n’était d’aussi grande importance, comme naguère les beaufs assénaient à leur progéniture -"Passe ton bac d’abord !" :

-" Vous voulez des mômes ? Faites une révolution d’abord et surtout ; très très très vite, Bordel !!!"...


Après nous verrons ! Nous n’en avons rien à secouer des poly-substrats à la noix voulant de "l’enfantement" de la "parentalité" à tout prix puisqu’il ne s’agit guère-là que d’une compensation de paralytiques dans un monde qui déjà a tout perdu.


Qui veut continuer de déconner avec ces sornettes de "parentalité" alors que nul jusque là n’a su seulement en assumer préalablement la volonté et ses effets pratiques concourant à l’abolition radical de ce monde "spectaculaire et marchand, de cette société divisées en classes, basée sur l’organisation de la misère et la répartition des contraintes" quand ce n’est pas sur le mimétisme des comportements anciens : Famille, Patrie, Travail... jusque dans les couples amoureux(gay ou non, stériles ou pas) qui semblent n’avoir de cesse de vouloir à ce point ressembler aux tenants de cette société qui en avaient fait hier encore des parias, des gibiers d’asiles, des malades mentaux, de la viande à camps de concentration, les cibles de l’opprobre et de la discrimination, sociale et politique...


Tous et toutes se ruent comme un seul dans la brèche de "la cellule familiale" et déjà revendiquent sans sourciller "le Droit inaliénable" d’être aussi cons que leurs prédécesseurs !


Vraiment, les casses-burnes sont de sortie !!!

_______________________



Steph.K

—  http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les amis du négatif à l’oeuvre". http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com .http://taz-network.ning.com/T@Z : Territoires Autonomes Zymotechniques /LESAMISDUNEGATIFALOEUVRE mail@taz-network.ning.com

le sexe des anges

par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES

Commenter cet article