les virus de l'ignominie, de la bétise, ont encore de beaux jours

Publié le par ...

LES AMIS DU NEGATIF A L'OEUVRE

Quelle saloperie que cette annonce faite hier, en corollaire à l'affaire sur-médiatisée du virus H5N1 mis en regard avec le progrès des Tri-Thérapies dans le traitement du VIH !!!
Bande de fumiers!!!

Voila des ordures qui nous présentent maintenant "les bienfaits de la tri-thérapie" comme statistiquement indiscutables et en particulier en s'appuyant sur l'observation (?)des "couples séro-différents" et ceci sur une période de dix années...
Mais pour ces relations amoureuses"séro-différentes" ou non...(mais n'évoquons ici seulement que celles des "séro-différents" puisque ce serait là la question en cours) de ces relations amoureuses donc, vécues, dans l'enfer paradoxal du SIDA ou de la "séro-positivité" combien résistent au temps qui passe, à l'épuisement physique, au doute permanent, à l'angoisse de "partir" avant l'autre, que l'autre ne se casse laissant seulE celui ou celle qui reste face à la maladie, face à la culpabilité d'envisager une "vie autre", loin de la kyrielle des symptômes quotidiens...de la présence partagée à chaque instant de la "dégradation physique et psychique" de celui ou celle qui est touchéE, comme on guette un importun...
Les petites blessures aux quotidien - en faisant la bouffe, en épluchant des légumes, à la moindre coupure, cette crainte de "contaminer l'autre", "de plus en plus autre" non pas dans la liberté qui nous différencie et nous rassemble dans des émois attentifs, mais en autant de défiances plus ou moins volontaires et incontournables, en autant de "doutes rentrés", jusqu' à avoir un sentiment involontaire "d'étrangeté en partage", chaque mal de tête, chaque "toussoterie", chaquez maux constituent le moment d'une inquiétude "culpabilisée" qui prend aux tripes et te bouzille tous les instants, avec cette interrogation pugnace: -"Ca y est? C'est arrivé?"
Le désir "d'en finir avec tout ça" étant devenu le passager clandestin de toutes les émotions...Merde!

Merde! c'est quoi cette putain de connerie!? Oui le virus de la connerie a manifestement de beaux jours devant lui!!!Celui de la fumisterie continue de faire carrière!!!

Déjà, la question de couples "séro-différents" ou non en matière de "longévité amoureuse" semblerait des plus suspecte, socialement, sociologiquement, psychologiquement affectivement; etc. (De même que cette question touchant les couples séro-négatifs d'ailleurs...).

Il faut tout d'abord être un salaud pour affirmer ainsi en filigranes que dans les couples "séro-différents" il y aurait statistiquement "un panel observable" qui serait composé d'abrutiEs, d'inconscientEs, d'irresponsables qui passeraient leur temps à s'envoyer en l'air en se souciant comme d'une guigne du risque de transmission du VIH à leur partenaire! De Thons qui se soucieraient si peu du fait que l'acte amoureux se puisse ainsi conjuguer avec l'acte de mort alors que cela est maintenant présent dans toutes les têtes au point même d'interférer sur la libido des gens, y compris celle des gens les plus proches!

S'il peut arriver que dans un élan ultra passionné on "oublie" l'emploi nécessaire, indispensable d'une capote (fait rarissime d'autant que la baise se conjugue maintenant " AVEC" , même bourréEs ou complètement stoned, le fait plutôt isolé ne saurait constituer une preuve scientifique des capacités de la tri-thérapie à "bloquer" la transmission du virus!). En effet si l'on se réfère aux études épistémologiques un peu sérieuses concernant la contamination effective des individus lors de rapports sexuels (1/1000) Ce qui déjà est énorme et inciterait à énormément de prudence, comment en arrivons-nous, à cette affirmation scandaleuse concernant les effets bénéfiques(bloquants) de la tri-thérapie s'adossant sur une étude assez glauque de couples "séro-différents" et ceci sur une période de dix ans?

Cette révélation est une crapulerie, une escroquerie une stigmatisation des personnes atteintes par le VIH visant à démontrer qu'elles seraient toutes assez peu "scrupuleuses" ou bien assez "imprudentes" et que c'est aux labos que reviendrait le mérite d'avoir endigué la propagation du virus....

De qui se moque-t-on?

Ces derniers temps, s'il est vrai que dans les pays Européens on meurt moins du Sida, on meurt assurément des méthodes et traitements chimiques, et ou de leurs conséquences, qui lui sont opposés!


Vous en connaissez beaucoup de gens "séro-différents" dont la relation serait assez solide pour se prêter volontairement à cette étude, cliniquement parlant?
De quoi faire débander un taureau en plein rut et générer des sécheresses vaginales rédhibitoires!
En tous cas de tuer les désirs, hétéro, homo ou même simplement onanistes plus sûrement encore qu'on ne saurait l'entretenir en s'aimant d'un amour tendre!

(Passons sur le fait que les images que nous en a livré la TV laissaient apparaitre la marque d'un des médicaments en question, le Kalétra, dont les effets secondaires sont littéralement dévastateurs voir explosifs plus encore que ne le fut l'AZT pour les "sujets" traités. Psychologiquement et organiquement, humeurs, libido, stabilité émotionnelle, organique: foie-reins-cœur et tutti quanti.
En outre cette molécule n'est vraiment disponible que depuis à peine trois années! et un grand nombre de patients qui l'ont essayée (dont moi!) y ont rapidement renoncé! Bonjour la pub mensongère!) .


Nous reviendrons là-dessus... un peu plus tard.
Là: Les boules!!!
Surtout, n'oubliez pas d'intervenir en nous laissant des comm', comme on dit!

Steph.K

Repères : chronique-des-infamies

Partager

Ajouter un commentaire

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Commenter cet article