NOUVEAU PRODUIT MONSANTO : LA SUPER MAUVAISE HERBE TRANSGENIQUE

Publié le par ...

Après les laboratoires Roche, parlons un peu de Monsanto et de son magnifique soja transgénique...

 

Ils l'avaient promis-juré, les gènes modifiés de ce soja, tout comme celui du maïs, ne pouvaient pas se transmettre d'une plante à l'autre. Le soja transgénique n'était donc pas dangereux...

 

Oui, mais voilà ! Dame nature n'a pas d'action chez Monsanto ! Et les promesses de ce dernier ne l'engagent pas le moins du monde !

 

C'est ainsi que, par un pied de nez qui, pourtant, semblait évident, une mauvaise herbe, l'amarante (Amaranthus hybridus), a hérité du pouvoir de résistance du soja ! Et voici donc notre amarante, resistante à tous les herbicides, qui se développe dans les champs américains de Géorgie...

 

Les cultivateurs américains se trouvent confrontés à cette chienlit qui pousse sans possibilité de lutte ! 50 000 hectares de champs géorgiens sont déjà contaminés et sont devenus impropres à la culture ! 5 000 ont même déjà été arrachés ! Et le phénomène s'étend maintenant aux états voisins (en Caroline du Sud, en Caroline du Nord, en Arkansas, au Tennessee et au Missouri)...

 

Malgré l'arrachage des pousses de soja afin d'éviter une contamination des herbes folles, le mal est fait !

 

Coup du sort, cette amarante peut rester à l'état de graine, dans une vie suspendue, pendant 20 à 30 ans et, de plus, l'enracinement de cette herbe se faisant très profondément, il est très difficile de l'éliminer ! Sachant qu'un pied d'amarante produit, à chaque germination, 10 000 graines qui hériterons, elles aussi, de la résistance...

 

Cette super mauvaise herbe (superweed) serait, d'après Monsanto, destructible... On demande à voir...

 

De plus, il semble que l'amarante ne soit pas la seule a avoir bénéficié de ce genre de transformation, mais que ce phénomène aurait tendance à se répandre...

 

Le plus étrange, alors que commencent à surgir ce genre de cas, c'est encore la décision du gouvernement américain qui a suspendu dès les premiers cas de mutation, les budgets alloués à l'étude de l'impact écologique des semences transgéniques ainsi que des herbicides... Ainsi donc, plus aucune étude gouvernementale n'est disponible concernant l'efficacité (ou plutôt l'inefficacité) de ces produits vendus principalement par Monsanto... « Je ne serais pas surpris que Monsanto ait mené une campagne de lobby discrète pour mettre fin au programme », accuse Bill Freese, du Centre pour la Sécurité alimentaire des Etats-Unis (USDA)...

 

Peut-être ainsi Monsanto pourra-t'il éviter aussi un autre débat, celui concernant le maïs transgénique stérilisant les plants et ne fournissant ainsi que des tiges sans graines lors des récoltes, comme cela s'est produit en Afrique du Sud...

 

Reste, aux cultivateurs américains, la possibilité de récolter cette amarante au pouvoirs gustatifs et médicinaux reconnus en Afrique !

 

Quand à l'Europe, ces nouvelles ne semblent pas inquiéter outre mesure les gouvernements qui persistent dans la volonté de cultiver les semences transgéniques de Monsanto ! Et ce même si l'amarante est belle et bien présente aussi chez nous !

Publié dans ENVIRONNEMENT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article