Exposition de cadavres: fûmet d'inhumanité?On ferme!

Publié le par ...


L'exposition de cadavres "Our Body" interdite par la justice





 Selon nous, crise ou pas, les usines, les bureaux, les maternités, les hospices, des chambres d'agriculture, les musées, les universités, , les journaux, les centrales syndicales, les chambres du parlement, le Sénat, l'Assemblée Nationale, le théâtre de l'odéon, France télévision, l'Elysée, la Bourse, les banques, les sanisettes Decaux, le réseau du métropolitain, les boites de sardines, de cassoulet, les bureaux de vote, les casernes, les stations de ski, les masques à oxygène, les portes et les fenêtres, les gueules, les oreilles, les gares SNCF, le Fouquet's, EHESS, les CRA, les taules, les trous du cul...(Liste non exhaustive) devraient normalement s'aligner siné dié sur les voies de la sagesse décrites ci-dessous très ouvertement  et fermement.
Pour la justice, l'exposition « Our Body, à corps ouverts » porte atteinte à la dignité humaine et doit donc être fermée.

Commenter cet article

steph.k 22/04/2009 11:02

Commentaire par LES AMIS DU NEGATIF A L'OEUVRE Il y a 9 heures Supprimer le commentaire Nous sommes par ailleurs tout à fait convaincuEs que les mises en scènes récentes des vaillances militaires observées ici ou là quant à elles ne témoignent de rien d'autre que des considérables progrès de l'humanité vers sa transcendance, son apothéose...sinon quoi? Nous ne doutons pas non plus du progrès social que constitue l'imagination de ceux qui jetés à la rue bornent leur révolte à mendier du travail à force de savoir que désormais ils n'auront plus jamais rien d'autre à faire que se soumettre à moins de s'insurger toujours...et tomber de faim ou sous la matraque...Ouai...Atteinte à la dignité...Mouai-mouai... Commentaire par LES AMIS DU NEGATIF A L'OEUVRE Il y a 1 heure Supprimer le commentaire Pour aussi débecquetante que puisse être cette expo', la pudibonderie qui procède à son interdiction l'est au moins toute autant. "Chez ces cadavres qu'on ne saurait voir..." Amors qu'en vérité on nous confine partout dans un véritable charnier! Monde de morts vivants(?)...consommant force gadgets lessives et shampooings, asservis et rampants, infantilisés, anihilés....Pierre Moscovici parle des prolétaires de Continental comme autant "de pauvres enfants abandonnés par l'Etat"..." des "qui n'éprouvent aucun plaisir à destroy une sous préfecture..." Mais qu'est-ce qu'il en sait? Ce thon?
Ajouter un commentaire