PENDANT L'OTAN QU'A CHAQUE ÉTAGE CHACUN SACCAGE SA CAGE

Publié le par ...

Vendredi 3 avril 2009
PENDANT L'OTAN QU'A CHAQUE ÉTAGE
CHACUN SACCAGE SA CAGE(Mutinerie)

[nouvelles.la.cavale] Destruction du quartier de haute sécurité à la prison de Bruges









X




Uitbraak uitbraak

 à nouvelles.la.c.
BRUGES - Une émeute a éclaté mercredi soir dans la prison de Bruges, dans le quartier de haute sécurité, la section réservée aux détenus les plus agressifs, indique Luc Neirynck de la CSC. Cinq détenus ont dévasté leur cellule.

"L'émeute a éclaté mercredi soir aux alentours de 21h00 lorsqu'un
détenu s'est vu interdire de téléphoner", explique M. Neirynck. "Le détenu a été contrarié et s'est montré très agressif. Il a complètement dévasté sa cellule. Il a également appelé d'autres détenus dans d'autres cellules à suivre son exemple. La révolte a dégénéré".

Le directeur de la prison s'est rendu sur place et il a été décidé de faire intervenir l'équipe COBRA de la police locale de Bruges. Celle-ci a
transporté les détenus vers d'autres cellules réparties dans la prison. Le calme n'est revenu que vers 04h00 du matin. Au moment de l'émeute, 7 des 9 cellules étaient occupées. "Cinq détenus ont participé à la révolte", explique M. Neirynck. "Une cellule est complètement détruite. Quatre autres cellules sont endommagées et sont temporairement inutilisables", poursuit-il.

[Selon la télévision nationale, les détenus ont d'abord inondé toute la module avant de s'y attaquer. La module est actuellement entièrement inutilisable]


2.04.2009
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/805367/2009/04/02/Cinq-cellules-detruites-suite-a-une-emeute-dans-la-prison-de-Bruges.dhtml



--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com
.http://taz-network.ning.com/T@Z : Territoires Autonomes Zymotechniques
/LESAMISDUNEGATIFALOEUVRE  
mail@taz-network.ning.com
par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : BASTONS DANS LES TAULES

Publié dans PRISONS-RESISTANCES

Commenter cet article