Obsèques de Bashung. Taxer durement le cul des riches!

Publié le par ...

Samedi 21 mars 2009


1er Mai2009. Travailleurs exigez un 2ème plan de relance:Le jus de fion!

(Merci à EL.Sinsé pour cette démonstration on ne peut plus éloquente du bon usage de la canalisation recyclée du mécontentement populaire véhiculée par; le PCF, le NPA, les VERTS, le PS, la CGT,CFDT, CGC,FO, SUD, und so watter.closed...
Certes nous oublions quelques formations dans cet inventaire à la Prévert en ce jour de printemps jouant plutôt sur le registre de l'orgue de barbarie sociale caché sous la table du Fouquet's...
Mais déjà nous atteignons notre potentielde plaintes et de procés, juste avant la virgule dans les chiottes de la liberté d'expression.)

Taxer les pets du bétail

40 réactions

(CC Gimli_36 / Flickr)

  • Agrandir la taille de police
  • Réduire la taille de police
  • Imprimer l'article
  • Envoyer l'article à un ami
  • Réagir
  • Ajouter à mon Libé+

L’Irlande et le Danemark souhaiteraient taxer les pets du bétail, bourrés de méthane et artisans du réchauffement climatique.

Les agriculteurs ne l’entendent pas comme ça, pensez, 13 centimes d’euros par vache irlandaise, 80 par vache danoise, et pourquoi pas taxer tous les animaux d’élevage ? A Bruxelles, on préférerait s’attaquer à l’origine des vents mauvais : l’alimentation des troupeaux."

____________________________________________

 

Tenez: Puisque nous évoquions Jacques Prévert (Ces jours-ci il n'en va que de Bashung, des messes chantées à l'honneur de sa mémoire, de la présence de Bertrand Cantat aux obscènes obsèques au milieu d'un gratin qui semblaint  le trouver (Trandbert) moins fréquentable et plus "esquivable"  qu'un dictateur Phillipin il y a peu...Bashung méritait-il l'affront d'une messe?


La valetaille unanime du show-bizz pensait que oui. Aââââhqueue même!

Nous vous laissons envisager seulement un peu ce que la comptabilisation méthodique du grand nombre de péteux qui  s'était assemblé là, à quelques "prout-prout" seulement de l'heure commémorante aurait pu dégager comme bénéfices même avec une TVA réduite à 5.5% reversée au service de la relance Fuca...

"La bankrise" , comme nous le disait Charlélie couture...


Nous, de notre côté nous-nous disons que cette époque est furieusement propice aux index qui lui sont mis, et nous n'avons aucune forme de "piété" pour elle!!!


Jusqu'à ce que nous prenions enfin le mord aux dents!

S.K

 

http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com
.http://taz-network.ning.com/T@Z : Territoires Autonomes Zymotechniques
/LESAMISDUNEGATIFALOEUVRE  
mail@taz-network.ning.com
par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : CONTROLE SOCIAL
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article