JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME: MICHEL ONFRAY S'EN MELANCHONGE-T-IL LA PHILOSOBONNEFILLE ?

Publié le par ...


Michel Onfray est passé de l'Université Populaire de Caen à la "cellule-à-baver" de Jean-Luc Mélanchon et tient à le faire savoir à longueur d'édito dans le SINE-HEBDO N° 26 du 4 MARS 2009. Et il fait fort comme un taureau, l'animal à cornes.

Le voila poussant au milieu de quelques vérités basiques des cris d'orfraie contre le NPA et ses destinées comme de l'emploi qui pourrait en être fait.
Comme si le NPA n'était pas déjà assez thon pour que d'en pouvoir rire il nous faille en sus , mais pas en suce, nous infuser la prose lénifiante de Michel Onfray le philosophe du prêt-à-porter de la néo-pensée standard du parti de "la Gauche"...qui pourtant n'a pas grand chose à voir avec une assoc' de quartier vouée à soulager les prolo lambda des méfaits de la Krise...
Tant pis, dans ce domaine, nous aurons en Mr. Loyal, Michel Onfray...Tenez, les aminches, pour un peu nous serions presque éblouiEs d'avoir eu un peu avant Boulogne Billancourt, Simone de Beauvoir à l'âge de raison et Jean Saul Parte qui ne posaient pas aussi ostensiblement pour "optique 2000" versus intello-de-mes-joues...ni pour Ingrid Bétancourt versus Tarmac de hôtel de ville.

Bref, vous l'aurez tout comme nous autres lu avec attention, loin de critiquer le réformisme concourant à "bulletins tendus" au maintien de la paix sociale, Michel Onfray renoue avec l'Abbé Pierre, Soeur Emmanuelle, Martin Riche, Bidule Legrandcanal, la "proximité sociale" et aussi un peu avec les camps de scouts de Baden Powell.
Il va donc carrément au delà.
Selon Michel Onfray donc, ne pas faire assez complètement le jeu du capitalisme et de ses mécanismes de régulation c'est s'exposer tout simplement à n'être rien, et voila qui le désole...
Ce qui ne le désole pas en revanche est bien d'y occuper périphériquement une place centrale...
Non; là: ça ne gène en rien!

N'épiloguons pas, vous l'avez compris, nous avons trouvé notre Turc, notre Chinois, notre Bergé-YSL à nous, MICHEL ONFRAY... en va biens'en délecter un peu...jusque ce que ça nous lasse...
Hormis ceci, nous saluons tout particulièrement ce N° 26 du SINE HEBDO de cette semaine qui en bien des endroits et avec un esprit mauvais comme nous aimons les savourer le pratiquant nous-même avec célérité "un esprit très très mauvais" souvent aussi d'inspiration ZAZienne ou TAZienne parfois au point que....
Mais, chuuuuuuuut: n'ajoutons rien .

Bonne lecture, les potos!
Steph.K

Repères : &, apodictiques, territoires, zymotechniques

Partager

Commenter cet article