ANTILLES/GUADELOUPE:GRENELLE ET TRISTES TROPIQUES!

Publié le par ...

Jeudi 26 février 2009


Nous sommes assez surpris de voir que presque partout, sauf pour de mauvaises raisons, il ne soit personne pour risquer d'élever la voix contre "la possible confiscation de la critique sociale au Antilles", de même que peu nombreux furent celles et ceux qui refusèrent d'obtempérer au piège Obamiste du "new US capitalism"...si ce n'était ici, ou sur les TAZ en particulier comme notoirement à peu près en tout faisant en la matière œuvre de pionniers....

Et encore: nous n'étions pas si nombreux à nous y engager clairement en défiant les faux semblants du politiquement korrekt jusqu'à ce que les "officiels de l'extrême ultra-totale-gauche" ne se disent enfin qu'après tout, à leur tour, il y avait peut-être peu de risques ou de retour de "fer à béton"que s'y aventurer à leur tour, de se le faire à l'image!!!!...

La vitrine "alter" de la CGT
-G serait donc exempte de toute critique, et soudainement ici plus qu'ailleurs...au point même qu'il serait quasi universellement admis, y compris par quelques  libertaires, que du LKP nous viendraient les voies de "la révolution attendue", la fin des systèmes post-coloniaux et du rackett des économies de "comptoirs"...

Le silence rêgne, pis encore, "Les amis du Négatif" sembleraient même "boudés" ici au point que nul commentaire (même critique) ne vienne en écho d'une prise de position ayant pour objet de s'inscrire en faux de toutes les formes de récupération politicienne de cette grêve qui tant nous plait à toutes et tous; dans les perspectives objectives qu'elle contient comme critique du "non-monde"...

Voici, vous en conviendrez ,qui a de quoi nous la couper un peu, la chique!


Comme nous l'écrivions il y a quelques jours, sur le même sujet, nous sommes consternés d'avoir à constater que le syndicalisme stalinien dès lors qu'il est habillé de "tropiques" se confondrait presque avec les "paradis îliens" où il sévit, serait subitement vachement plus humain et acceptable qu'à l'île Seguin, chez Renault, Peugeot, Clermont, Marseille ou Dunkerque...

Pour un peu, un parti stalinien ou même bassement manoeuvrier serait tout à coup extrèmement présentable et au dessus de toute critique pourvu qu'il aie pris soin de se vêtir d'un paréo exotique!

Non mais...Là, cékikidékonne?!
par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : GUERRE SOCIALE

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Commenter cet article