Dimanche 22 février 2009 Mais de l'autre côté du "gobe oculaire vendu"? tous Nègres-borgnes?

Publié le par ...


LES AMIS DU NEGATIF A L'OEUVRE

Antilles? Mais de l'autre côté du "gobe oculaire vendu"? Serions-nous tous borgnes ou Cocus-cola???( Intro!)


HNS Infos, 21 février 2009 | ShareThis | 0 commentaires
Bain de sang à Madagascar : les oligarques se déchirent, la population trinque


Depuis quelques semaines, Madagascar revient sur le devant de l’actualité internationale.
(A moins que ce ne soit stratégiquement le contraire. NDT.TAZ) .

Le conflit opposant Marc Ravalomanana, président de la république à Andry Rajoelina, maire d’Antananarivo, capitale de l’île, a monté d’un cran.
(Et pourtant, à contrario, la conscience des enjeux ici aurait baissé plutôt de deux, en matière de "crans"...Par exemple, il suffit de voir jusqu'où va le confusionnisme ambiant, pour le pékin lambda, Madagascar se trouverait être une île au large -plus ou moins lointain, bonjour la belle brasse!-
des Antilles...Globe oculaire crevé!, si cela ne représente rien pour le vulgus pecum, il lui sera au moins possible de se contenter de savoir que l'insatisfaction, comme aux Antilles génère au moins quelques points communs...mais pas la géographie si ce n'est celle de cette planète en passe de devenir une grosse crotte à profits!! Avec un peu de rage, il s'établira sans erreur possible que c'est bien de toute la critique d'un monde dont il s'agit, d'une critique que nous voulons soutenir avec allant, Selon nous la division en deux camps, pour le moment, ne constitue guère que "meurtrièrement"la face cachée d'une insurrection plus profonde et généreuse-NDT-TAZ-)

Depuis que le président a prononcé l’interdiction de la chaîne de télévision du maire, en décembre, la tension n’a été que croissante entre ces deux camps, chacun en arrivant à prononcer la « destitution » de son adversaire. Samedi 7 février, lors d’une manifestation des partisans et des partisanes de Rajoelina devant le palais présidentiel, la garde présidentielle a tiré sur les manifestant-e-s, faisant plus de 28 mort-e-s et des centaines de blessé-e-s.
Le cynisme des deux oligarques est flagrant : l’un tire sans sommation sur des manifestants désarmés tandis que l’autre les envoie au massacre pour servir sa stratégie d’accession au pouvoir.

Dans ce pays où l’espérance de vie moyenne tourne autour de 50 ans, où 75 % de la population est rurale, où 25% de la population n’atteindra jamais les 40 ans et où le salaire mensuel moyen est inférieur à 30 €, rien de bon pour la population ne semble pouvoir sortir de ce conflit.
(Sauf l'exact contraire, mais là, c'est du renversement de tous les camps dont il s'agirait, et cela ne serait possible qu'en cessant d'opposer artificiellement les "deux voies sans issues".NTD-TAZ)

D’un côté, Ravalomanana, le « Berlusconi malgache » : maire d’Antananarivo en 1999 il accède à la présidence à la suite d’un long conflit violent en 2001-2002. Dirigeant de la principale entreprise de produit laitier de l’île, en situation quasiment monopolistique, qui s’est diversifiée : chaîne de magasins, BTP, radio, télévision…
ancien animateur de soirée dans la capitale, à la tête d’une entreprise publicitaire et d’une chaîne de télévision, il est surnommé « TGV » à cause de sa rapidité à occuper le pouvoir. Il gère Madagascar comme une entreprise mafieuse et s’est prononcé il y a quelques années, dans ce pays où les religions chrétiennes sont très présentes dans la vie publique, pour la création d’une théocratie.
(Mon Dieu! Combien les Antilles sont proches à vol d'oiseau vigoureux...Déjà, ça chie un peu dans la colle! NDT-TAZ)

De l’autre côté, Rajoelina(, Il suffit de regarder cette tarte avec sa tronche et son petit costard d'évangéliste...Bref, on connait un peu le plan et nous voici assurés du bon fonctionnement de la célèbre "unité des contraires!"..! NDT-TAZ)
A ses côtés, on trouve notamment le neveu de l’ancien président-dictateur Didier Ratsiraka, maoïste dans les années 70, ultralibéral dans les années 90, « réfugié » en France depuis sa destitution en 2002 et parti avec quelques millions sur ses comptes bancaires.(Avoir de bon comptables dans sa manche, comme au casino; ça compte! NDT-TAZ)

Ainsi va la vie depuis des décennies à Madagascar. Rien de nouveau dans l’île. Les gouvernements se succèdent et travaillent au profit d’une oligarchie, bien souvent soutenue par l’ancienne métropole coloniale.

Des ressources, des richesses, il y en a, mais elles sont accaparées par quelques uns, qui se succèdent à la tête de l’État, organisent leurs coteries et entretiennent la corruption à toute les échelles de l’administration.
La population malgache n’a rien à espérer du maire d’Antananarivo, pas plus que du président actuel.

(Là, on s'en serait un peu doutés, d'où notre intérêt, pour la question au point que "cette petite percée" se retrouvera sur nos TAZ, N.I et les Bâtisseurs d'abîmes...parce que nous aussi, les potos, nous avons foutrement les boules et que nous nous emploirons à établir les liaisons qu'il y a entre les perles de Madagascar et ces cailloux jétés en pature dans les Antilles...A l'arrogance de la division de la critique du monde, nous tenterons avec tous nos compagnons d'établir les liaisons des "raisons autres"!!!! NDT-TAZ)


Alternative libertaire exprime sa solidarité avec la population malgache. Une révolution politique et sociale, libertaire et égalitaire, reste à faire !

Un article issu de : Bain de sang à Madagascar : les oligarques se déchirent, la population trinque

À voir en ligne ici : http://www.hns-info.net/spip.php?article17380

S.K

--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com
.http://taz-network.ning.com/T@Z : Territoires Autonomes Zymotechniques
/LESAMISDUNEGATIFALOEUVRE  
mail@taz-network.ning.com
par ... publié dans : TERRITOIRES AUTONOMES &ZYMOTECHNIQUES

Repères : guerre-sociale

Partager

par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : GUERRE SOCIALE

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article