Christophe khider/Omar Top:La première évidence ne fait pas même reculer la cuistrerie journaleuse et policière!

Publié le par ...

L'orchestration contre informative des merdia ne recule décidément devant rien. La première évidence ne fait pas même reculer la cuistrerie!

Nous nous demandions déjà ce qui avait bien pu se passer face au fait souligné d'une absence étonnante de "logistique" dans cette cavale malheureuse dans le cours de laquelle on aura tout entendu autant dans le domaine des contre-vérités que dans celui de l'absurde le plus achevé. y COMPRIS L'ABOIEMENT DES FLINGUES DES FLICS...

Cette fois, ce seraient donc deux compagnes de détenus qui auraient "minutieusement participé" à l'organisation de "la belle"...

Quelle minutie en effet!

Qu'est-ce que les keufs auront donc réussi, au terme de plus de 60heures de G.A.V, à obtenir comme aveux....?
Sinon de l'invraisemblable?


"La compagne de Christophe avec une autre compagne de prisonnier aurait réussi "en profitant honteusement du statut médical" de cette dernière de "faire passer un super flingue indétectable d'origine étrangère et des explosifs "extrêmement puissants," Cf: un pitre pointé de l'A.P", des grenades, (indétectables elles aussi?)" après une "minutieuse préparation" "Egéries endoctrinées, Baaderisées, sanguinaires et hystériques", assidues lectrices de Nadine vaujour et ou de Bruno Sulack  ayant conduit les deux "Calamity-Jane" et "Little Bonnie" jusqu'à séjourner clandestinement sous barbes et postiches, grosses lunettes & fausses couilles, deux jours ( deux jours/Vaujour...Tiens-tiens, ça sent l'hélico?) dans un hôtel borgne de Moulins d'où elle auraient "tout organisé...."...

Non mais: Keskonsmar !!!


En revanche, alors que nos deux "Ma-Dalton" surmonteraient avec un brio certain et quasi "pro" à la fois les difficultés inhérentes à se procurer du pentex, du penthrite, de la nitro, du Plastic, des détonateurs, des flingues et des grenades indétectables, quelques boutanches de calva de vin jaune d'Arbois, elles n'auraient pu (pour de sordides questions de fric et d'imprévoyances tactiques, selon les merdia) organiser "l'au delà des murs"...
Pourtant enfantin, comparativement....




Pas de bagnole, pas d'itinéraire, pas de planque, pas de thune, pas de "complice"...Bref aucune infrastructure constituant pourtant le "B+A= B-A ba de ce que supposerait seulement ne serait-ce qu'un vulgaire braquage de superette ou de pissotière DECAUX, du premier parc-mètre  ou distributeur de bombons venu!

On se marre un peu, mais nous nous interrogeons beaucoup aussi!!!

A ce stade, "la dangerosité des fuyards" serait de les voir tout au plus se tirer une balle dans le pied en tentant de s'allumer une clope avec deux batonnets de bois à Khô Lhanta!!!

Pas de quoi les "flinguer à vue" ni de monter une opération comme celle du tunnel... Mais alors?

Quoi? "les meufs" auraient "limité" leur intervention à l'essentiel seulement: apport d'explo/flingues, etc) et laissé le reste de côté au risque de se retrouver dans la situation inextricable où elles se trouvent maintenant?

Dire cela à un cheval de bois reviendrait d'emblée à  s'exposer à un sacré coup de pied!!!

Il est évident que dans cette affaire où s'accumulent les pires-dits et contredits de la part de la police, des média, de la chancellerie qu'éxiste un édifice spectaculaire bourré de fissures, d'un maquillage de la réalité qui va bien au delà des seules apparences d'une cavale tant il est clair par ailleurs que "nos deux lascars"( et sui généris de leurs amies et ou compagnes, clin d'œil amical & solidaire!) n'étaient pas de cette trempe dont on ferre les ânes...

Mais les média sont tels, le fusil au pied, le petit doigt sur la couture de zélés joueurs de pipo et, comme d'hab' sont en
"arrêt-cabots" prêts à tenter de faire avaler à n'importe qui n'importe quelle couleuvre...


Nous pourrions donc supposer, dans le cadre du "falsifier vrai" qu'il est peut-être possible que les compagnes des "lascars" aient "participé" à quelque chose (nous disons cela seulement pour la suite du propos , et pas davantage) ce qui en découlerait c'est que la part "1" du plan concerné était connue et déjouable à l'avance , mais que ce qui aurait "prévalu" était d'en neutraliser et faire capoter la partie "2" elle même "connue"...quitte, pour cela, à réaliser une mise en scène sanglante du style "alerte cobra" qui , elle, n'aura obtenu son quota d'hémoglobine ou aurait échoué plus prosaïquement, partiellement on ne sait pourquoi...(Tout comme dans l'affaire de la porte de clignacourt on assistera, à postériori, après des explications policières  techniques échevelées aussi diverses que variées à des réajustements "crédibles"...Mon oeil!!!)

En tous cas: tout le monde dans cette sinistre parodie d'une séquence de série B dont les héros involontaires sont les compagnes de Christophe et de Omar (quelques réserves sur ce dernier point), nos "deux lascars", Catherine devenue otage des journalos sensationnalistes...et même plus encore dans la cervelle indigente des journalistes qui selon toute vraisemblance la prendraient vraiment pour une conne...
Il arrive souvent que ces "mégalos du X ème pouvoir de thon", fassent profession d'avoir "des idées"...


Plus lamentables en la matière: tu meurs!


 Au delà bien sûr: tout le monde  servira "in fine" d'instruments dans  le développement d'un climat "sécuritaire" déjà chargé jusqu'au ridicule,  visant à durcir dans l'ensemble tout le dispositif déjà fort avancé de la réduction drastique de toutes les formes de libertés subsistant encore dans ce pays de merde!!!

Nous le répétons avec Catherine: SOLIDARITE A PERPETE, y compris avec Catherine  et les compagnes "des deux fuseaux"!!!
S.K

Publié dans PRISONS-RESISTANCES

Commenter cet article