GUADELOUPE : Sixième jour de grève générale (Et ta soeur?)

Publié le par ...

Quand Indy se plait à reprendre à son compte et sans recul critique aucun le langage journalo-flic dès lors qu'il s'agit d'emboiter le pas de l'ostracisme ambiant....Nos interventions en interlignes et en italiques mais aussi dans le texte, entre parenthèses et en gras.

GUADELOUPE : Sixième jour de grève générale

(13 ème jour selon d'autres sources et même en comptant sur nos doigts....)

La Guadeloupe entame dimanche son 6ème jour de paralysie suite au mouvement lancé par le Lyannaj kont pwofitasyon. L’archipel est au ralenti, tous les secteurs sont quasiment bloqués, dans l’attente d’un accord entre les grévistes, les élus, les socioprofessionnels et les autorités de l’Etat.

Lyannaj kont pwofitasyon...pas un mot dans les articles de indymedia sur les orientations politiques de ce groupement de négociateurs dont le nombre n'est évoqué nulle part mais  actuellement débordé par la base. Lyannaj kont pwofitasyon serait un "machin" archi noyauté et gangrené par les pots de vin...Un truc qui pourrait comparativement situer à la droite de F.O du temps de Bergeron qui émargeait au budget de la CIA.

Non Indy ne cherche pas à faire de l'info, il se plaît à seulement relayer l'intox! et vous allez lire plus loin combien cela va allègrement se confirmer!

Samedi, au Complexe World Trade Center (CWTC) de Guadeloupe, une réunion a eu lieu entre les Forces vives, les grévistes et les autorités de l’Etat. Les 123 points de revendication ont été détaillés par les grévistes.

Les forces vives? les Grévistes et....le distingo obscur ne s'arrête pas là...hélas...

123 points de revendications

Initialement, la rencontre devait avoir lieu le matin. Mais les grévistes l’ont repoussée à 16h30, car ils entendaient d’abord manifester dans les rues de Pointe-à-Pitre. L’après-midi, les représentants du comité Lyannaj kont pwofitasyon (Alliance contre l’exploitation) ont affirmé ne pouvoir accéder au CWTC, du fait des forces de l’ordre. Des barrages filtrants avaient été installés sur la route menant au lieu de discussion. Les grévistes ont exigé la présence de la base militante pour commencer toute discussion.

"Les grévistes ont exigé la présence de la base militante..." il y aurait donc des grévistes (en fait des bureaucrades syndicaux du fameux "Lyannaj kont pwofitasyon.") auto-proclamés et  ne représentant en réalité que les intérêts qu'ils ont en partage avec leurs employeurs et une "base" qui elle ne serait rien d'autre que de la piétaille manipulable...On a entendu ces "grévistes-négociateurs" s'époumoner en appelant la "base"  la population (en grève donc bien dépossédée de tout statut de gréviste)  à reprendre le travail, à relancer l'économie pour que chacun puisse "tenir son rôle"... les patrons d'un côté, les "marnants" de l'autre, pliant sous le joug...

Ainsi, quelques 3000 personnes ont pu se rapprocher(?), le préfet Nicolas Desforges acceptant de faire reculer les forces de l’ordre. C’est donc près de 3h après l’heure prévue que les premiers mots ont pu être échangés entre les différents protagonistes.

Certainement pas avec ceux qui ont pu "se rappocher."..à qui on ne dit ni ne demande quoique ce soit...Tout au plus leur soumettra-t-on quelques vagues indications absconces  sur "l'évolution  du  processus" indéfini...des bribes incompréhensibles et remâchées au bénéfice d'une confusion plus grande encore, mais il ne faut pas prendre les gens pour des cons Autant de jours de grève générale trempent les esprits les plus timorés.... Qui voudra encore s'en laisser conter?

Cette réunion est la première, entre toutes les parties concernées par les quelques 123 points de revendications du mouvement Lyannaj kont pwofitasyon. Elle a rassemblé les grévistes, les parlementaires, les maires, les collectivités régionale et générale, les socioprofessionnels. Les discussions ont été arrêtées vers 23h, lorsque le Lyannaj kont pwofitasyon s’est levé et a quitté la salle, suite à un désaccord avec le président de séance, également président de l’Association des Maires de Guadeloupe.

A ce point de la situation, vous aurez, tout comme nous, remarqué que les fameux 123 points ne sont mentionnés que pour avoir "le mérite d'exister", mais quant à leur contenu...là: Mystère et boules de gomme!

Toujours des violences

L’ambiance générale est lourde en Guadeloupe, où chaque nuit, des exactions sont commises par des bandes incontrôlées de jeunes. Tous les soirs, des véhicules sont brûlés. Un pas de plus a été franchi dans la violence qui sévit dans le département, avec l’incendie de la Maison de la Citoyenneté de la commune de Petit-Canal, qui accueillait des expositions. La population est calfeutrée chez elle le soir, de peur de tomber face à face avec ces jeunes, souvent en rupture, en état second du fait de l’alcool qu’ils ingurgitent ou de la drogue qu’ils consomment ouvertement.

Là ça y est !!! le ton "paris-match" ,Minute est à son apogée! "Les casseurs, les drogués, la population terrorisée, otage des d'jeun's,  des faineants, des racketteurs"...voila ce qu'on comprend dans l'exposé que nous fournit avec complaisance et délectation le plumitif agréé par Indymedia!

Perte sèche dans le tourisme

Plus de 4000 croisiéristes qui devaient faire escale en Guadeloupe ont été détournés du fait de la grève générale. Cela représenterait une perte sèche de 250 000 euros. La Guadeloupe risque de payer longtemps ces « déroutages » et gagner une mauvaise réputation. Son secteur touristique est déjà bien menacé avec l’apparence actuelle de l’Aéroport international Pôle Caraïbe secoué par de nombreuses grèves. Les abords de l’aéroport sont toujours dans un état de saleté avancé.

L'état mental du plumitif est au de là de toute décomposition. Sa narration des plus frelatée ne suscite que vomis et mépris chez n'importe quel lecteur même peu averti. C'est dégueu jusqu'à l'ignoble! etces "pauvres "croisièristes" et leurs devises...l'image de la guadeloupe....destination du tourisme sexuel hissé en quasi institution...c'est pas crade ça?

Commerce

Si les grands commerces, les centres commerciaux gardent rideaux baissés pendant la grève, les petits commerçants tentent d’écouler leur stock malgré tout. Dans les quartiers et les communes du pays, les petits commerces restent ouverts et proposent à la population, un ravitaillement de base.

Voyez comme les petits commerçants sont respectueusement considérés et avec quelle déférence! En réalité cette classe d'arriviste prospérant sur le dénument de tous a mutiplié le prix des denrées de plus de 10O% en huit jours...Les nantis (familles un tant soit peu prospères ou chefs de clan redoutés et leur entourage) sont favorisés au détriment des plus démunis...cette soit disant noble tache visant à "assurer le ravitaillement de base" est en passe de se confirmer comme un giga rackett...Pour le plus grand nombre on frôle la disette...Les jeunes contourne cela en pratiquant "l'expropriation spontannée", en s'emparant de ce qui est nécessaire, de tout ce qui manque à tous....et voici donc déjà comme on peut le lire dans le fiel de l'auteur aux ordres,"des terroristes drogués irresponsables, pillant, jurant, crachant, méprisant le débat démocratique, perturbabnt l'équilibre et la paix sociale"...Fumier va!

Cela fait six jours (Falsificateurs!) que les 115 stations service de Guadeloupe sont fermées. Aucun accord n’a été trouvé. Le carburant n’est toujours pas distribué,(sauf au moyen du favoritisme, lequel a suscité des affrontements avec les gérants de ces stations qui maintenant se plaignent d'être la cible de quelques gifles et autres quolibets bien mérités, quand ce n'est pas d'une raclée qui ne l'est pas moins!) il y a de moins en moins de circulation, les véhicules sont à l’arrêt, parfois en panne sèche. Huit stations ont été réquisitionnées pour approvisionner les véhicules prioritaires, elles sont toutes fermées dimanche.

Négociations

Après un démarrage difficile hier, les discussions doivent se poursuivre seulement lundi. Un accord sur la méthode de négociations devrait être trouvé. Le Lyannaj kont pwofitasyon a su apporter la preuve de sa capacité à mobiliser.(à contrôler encore un peu le mécontentement général au moyen de leurres divers et de menaces contre les plus déterminés...souvent faisant office de syndicat-maison à la solde, ils tiennent la dragée haute aux prolos car ils décident un peu de qui peut travailler et qui restera sur le carreau Si dans le mouvement actuel leurs "coudées ne sont pas si franches", beaucoup  "des grévistes de base" redoutent des représailles à l'encontre des plus déterminés d'entre eux, et ceci dès la "reprise"... ) ...

Cependant, si les 123 points de revendications sont autant de propositions pour une Guadeloupe telle qu’il la souhaite, au plan économique et social, certains points ne trouveront pas leur solution au plan local, comme par exemple, « le relèvement immédiat et conséquent d’au moins 200 euros des bas salaires, des retraites et des minima sociaux afin de relancer le pouvoir d’achat, de soutenir la consommation des produits guadeloupéens et plus généralement la demande ».

Manifestation à Pointe-à-Pitre

Environ 8.000 manifestants selon la préfecture, plus de 10.000 selon des journalistes sur place, ont parcouru les rues de Pointe-à-Pitre samedi, au sixième jour de la la grève générale "contre la vie chère" qui paralyse la Guadeloupe depuis lundi. Tout au long d’un parcours de plusieurs kilomètres, les manifestants scandaient en chantant "La Gwadloup sé tan nou, la Gwadloup a pa ta yo : yo péké fè sa yo vlé an péyi an-nou" (La Guadeloupe nous appartient, elle ne leur appartient pas : ils ne feront pas ce qu’ils veulent dans notre pays).


Jusqu'à plus amples informés nous soutenons que les négociateurs sont des vendus, comme dans tous les autres cas ailleurs dans le monde, et c'est bien d'eux dont il faut résolument se débarrasser comme prélude au renversement de tout ce qui existe.

Tout ce qu'on ne dépasse pas pourrit, tout ce qui pourrit incite au dépassement!!!

(Les bâtisseurs d'abîmes/nosotros.incontrolados/ T.A.Z/Les amis du négatif à l'oeuvre.



--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com
.http://taz-network.ning.com/T@Z : Territoires Autonomes Zymotechniques
/LESAMISDUNEGATIFALOEUVRE  
mail@taz-network.ning.com

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Commenter cet article

nosotros.incontrolados 04/02/2009 13:41

Ils persistent, transpirent et saignent déjà:

Dialogue ?
par un-e moderateur-ice - IMC Nantes mardi 03 février 2009 - 20:56
Côté dialogue, côté explications, côté justifications (claires !), il me semble que beaucoup de modérateur-ice-s d'indy nantes ont déjà fait beaucoup depuis le temps que vous publiez avec vos identités multiples sur nantes (entre autre !) Quelques points : - pour quoi répondre ici à un commentaire qui a été posté sur un autre article ? -> https://nantes.indymedia.org/article/16058?comment_limi...48881 - pourquoi manipuler ce qui vous a été dit, à savoir, non pas que vous avez publié des milliers d'articles, mais qu'il y a des centaines d'occurrences vous concernant quand on fait une recherche précise sur google. Il n'y a pas que les articles (dont certains, je veux bien le croire, doivent être référencés plusieurs fois) mais il y aussi vos innombrables commentaires. Les référence ? Les voici : -> http://www.google.fr/search?num=20&hl=fr&safe=off&clien...f&oq= -> http://www.google.fr/search?num=20&hl=fr&safe=off&clien...f&oq= -> http://www.google.fr/search?num=20&hl=fr&safe=off&clien...f&oq= Si vous contestez ces chiffres, c'est vers google qu'il faut vous plaindre, mais ces chiffres démontrent au demeurant une présence hyper-active sur un site fait avant tout pour les individu-e-s n'ayant pas d'autres lieux d'expression, ce qui est loin d'être votre cas ! - une modé-prudence a été ajoutée à la charte concernant les articles provenant d'orga, de groupes, d'individu-e-s qui postent beaucoup et tendent ainsi à invisibiliser les articles des autres. Pour l'instant, elle consiste à ne pas avoir plus d'un article par orga/groupe visible dans la colonne de droite. Pour cela, on met le(s) autre(s) article(s) en débat en attendant qu'il y ait de la place. Ce qui donc aurait été le cas pour cet article. Tout comme, dans une réunion, on modère les tours de parole pour que tout le monde puisse s'exprimer et pas toujours les mêmes, rien de plus. Vous n'êtes pas les seul-e-s concerné-e-s mais vous êtes les seul-e-s, déjà à l'époque, a avoir fait mine d'être des martyrs et fait mine d'un dialogue où de toute façon à chaque fois vous nous expliquez que vous ne respectez pas nos décisions. Les autres postent moins et acceptent completement cette modé-prudence. - et surtout, les autres tiennent compte de la charte qui stipule clairement quelles sont le limites du site. Les autres ne crient pas à la censure lorsqu'un texte est refusé puisqu'il est toujours disponible et lisible sur le site... - la charte ? La mauvaise nouvelle est que le FBI a une nouvelle fois saisi des serveurs d'indy est elle est donc indisponible. La bonne, c'est que nous avions mis une charte en ligne en 2006 (avant la modé-prudence) et elle est par là : https://nantes.indymedia.org/article/8026 - enfin, il a toujours été précisé que nos réunions, annoncées à l'avance sur le site, sont PUBLIQUES. Vous nous aviez même parlé de venir. Il n'y a donc aucun refus de dialogue de notre part, si tant est que vous parliez bien d'un dialogue et non pas d'un monologue.

nosotros.incontrolados 03/02/2009 16:12


les spammeurs de nosotros.
par les bâtisseurs d'abîmes mar 03 fév 2009 17:08:05 UTC http;//les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com
"Et si nous organisions un débat public, in vivo? Vous viendriez? les N.I/B-A/ amis du négatif/TAZ...et quelques autres...c'est fou s'qu'on s'marre!" Rien qu'à l'idée d'une telle rencontre, c'est fou ce que nus avons reçu comme avis d'intéressées presséEs de quelques mises au point nécessaires (écho qui ne nous surprend pas!)...parmi les personnes concernées quelques unes vous auraient cotoyés et se seraient cassées "à bout de tout"...(Il y avait à ce propos, sous un de nos textes rejetés il y a qqs jours, un comm tout de même assez éloquent...disparu...Je vous le dis: vous ne sortez guère des vieilles méthodes illustrées par les magouilles photographiques des stals... Vous allez jusqu'à bâillonner ceux et celles qui vous furent associées...Comment nommez-vous cela? Nous, nous trouvons ça pas mal dégueulbif, gerbant.... Sans doute qu'une AG publique serait une bonne chose. Ne serait-ce qu'entrer vous; vous n'êtes nullement tenus à nous y convier... Mais si d'aventure nous venions a en apprendre la tenue, soyez assuréEs de ce que nous y viendrions... Inutile de voir/lire dans nos propos des "menaces de violences physiques" lesquelles le plus souvent ne relèvent guère sur le Net que de cas de figure le plus souvent esthétiques, de rhétoriques radicales..(.lorsque ce n'est pas suivi d'effets)... Ce qui n'exclue pas non plus, nécessairement, les joies du pugilat ... A condition de les mériter! Salutations. http://nosotros.incontrolados.over-blog.com http://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.com