Les rues se vident,les taules se remplissent,l'Etat se renforce.(N.I)

Publié le par ...

Dimanche 1 février 2009



URGENT Besoin d’infos sur les interpellations d’hier
dimanche 1er février 2009 (14h24)
 (Transmis par Eva Loch  KWUA)

On a besoin d’infos sur les interpellations .On est sûrs pour 4 personnes dont celles du métro...
Les journaux parlent de 15 interpellations(?)...

Si vous avez des infos écrivez à<comiteparis@gmail.com>
Le risque c’est bien sur la comparution immédiate demain (?)

Si l’un de vos amis a été interpellé il faut réunir d’urgence ses garanties de représentation (logement études(?) travail revenus(?)...) pour son avocat ou le cas échéant les amener au palais de justice demain en FIN DE MATINEE (comparution envisagée aux chambres 23/1 ou 23/2 à partir de 14h) et contacter l’avocat de permanence.

 Il y aura du monde sur place.(?)
 Besoin de toutes les solidarités à partir de 14h


De : comiteparis
dimanche 1er février 2009

Repères : fil-d'info-pas-finies/luttes

par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : GUERRE SOCIALE communauté : FIL ET INFO:RDV DES LUTTES

Publié dans PRISONS-RESISTANCES

Commenter cet article

nosotros.incontrolados 02/02/2009 18:04


8 policiers blessés ? Mon cul, oui !
  dimanche 01 février 2009 - 16:34 par Makiladoras71 
Ou "Quelqu'un a t il vu un flic à terre lors de la manif d'hier ?"
Boom boom boom boom...
Selon l'article de l'AFP sur la manifestation du 31 contre l'anti – terrorisme (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jbzr...aO67g ), huit policiers auraient étés blessés lors des affrontements. Ce chiffre pourra en réjouir certains, mais regardons les faits en face : Quand est ce que huit policiers auraient pu être blessés ? Le principal moment d'affrontements a été au dernier virage avant la place Denfert Rochereau, lorsque le barrage policier destiné à « protéger » la Prison de la Santé (où est détenu Julien Coupat) a été la cible de plusieurs minutes de mitraillages à base de feux d'artifices à tirs tendus, et de divers projectiles. Pour impressionnant visuellement qu'ils étaient, ces tirs n'ont pu raisonnablement blesser huit CRS : - Ceux ci étaient retranchés derrière des barrières anti – émeutes - Protégés par leurs boucliers, leurs casques et surtout leurs combinaisons ignifugées - Ceux ci se seraient-ils laissés massacrer comme cela, sans utiliser leur fameux canon à eau, ou au moins des gaz lacrymogènes ? Alors un ou deux, aux chaussures par exemple, un bout d'orteil brûlé, d'accord, mais huit ! C'est une norme que le nombre de policiers blessés augmente du soir au lendemain matin de l'émeute [1]. Mais de là à en inventer de nulle part... Les raisons de ce délire sont probablement d'un coté, des policiers qui cherchent à se payer des ITT à pas cher ; mais aussi sans doute, montrer à quel point la « mouvance » peut être violente... Car mille flics armés pour nous surveiller, dans le tunnel sans âme qui vive du Vème arrondissement, ça ce n'est pas de la violence, c'est de l'ordre. La question n'est évidemment pas de condamner d'hypothétiques et futurs réels coups portés aux agents du pouvoir, mais à chercher collectivement à comprendre pourquoi celui ci les invente. Vive la révolte ! Que crève leur meilleur des mondes ! [1] Par exemple, le 6 mai 2007 au soir à Paris, les médias parlaient de 8 à 12 membres des forces de l'ordre blessées, le lendemain on en était à 30 gardes mobiles et trois flics en civils...