Déclaration politique fracassante de Yldune à la presse:

Publié le par ...


"Maintenant, j'ai envie de rentrer chez moi avec mes parents et j'espère que Julien sortira très vite"....

Pepi,  ferme les gares de Montparnasse, Austerlitz, de Lyon, du Nord  ainsi que celles de la blancarde à Marseille et de Massy-Palaiseau-ville. Si Julien venait à être élargi il fermerait aussi une nouvelle fois St Lazarre.

S.K
____________________________________________


(transmis par Eva L.K)
.
Vous êtes sans doute au courant, mais... Hourra!

Sabotage à la SNCF : la compagne de Julien Coupat est sortie de prison

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 16.01.09 | 15h27  •  Mis à jour le 16.01.09 | 21h09







Yldune Lévy, la compagne de Julien Coupat, mise en examen dans l'enquête sur les dégradations contre des lignes ferroviaires à grande vitesse.
AFP/JOEL SAGET
Yldune Lévy, la compagne de Julien Coupat, mise en examen dans l'enquête sur les dégradations contre des lignes ferroviaires à grande vitesse.

 

La cour d'appel de Paris a ordonné, vendredi 16 janvier, la remise en liberté sous contrôle judiciaire d'Yldune Lévy, mise en examen dans l'enquête sur les dégradations contre des lignes ferroviaires à grande vitesse. La compagne de Julien Coupat a quitté la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) peu après 18 h 30. "Maintenant, j'ai envie de rentrer chez moi avec mes parents et j'espère que Julien sortira très vite", a déclaré la jeune femme.


Le juge d'instruction chargé de l'enquête sur les dégradations avait ordonné, mercredi, la remise en liberté de la jeune femme sous contrôle judiciaire. Le parquet avait aussitôt fait appel. Vendredi, le président de chambre Norbert Gurtner a infirmé le référé-détention, estimant que cette procédure d'urgence en l'état ne se justifiait pas.

"C'est un échec complet pour le parquet, pour Mme la ministre de la justice et Mme la ministre de l'intérieur, qui ont instrumentalisé dès le départ ce dossier en en faisant un dossier politico-médiatique", a dit devant la presse l'avocat de la jeune femme, Me Steeve Montagne, visiblement très ému.

La remise en liberté d'Yldune Lévy devra être confirmée vendredi prochain par la chambre de l'instruction de Paris, qui examinera au fond l'appel du parquet de Paris. Réunie cette fois en formation collégiale (un autre président et deux assesseurs), cette chambre de la cour d'appel n'est en effet en aucune manière tenue de suivre l'arrêt pris ce vendredi par un président de chambre. Elle aura le choix entre confirmer la remise en liberté d'Yldune Lévy ou ordonner son retour en détention.

Seul le compagnon d'Yldune Lévy, Julien Coupat, présenté comme le chef du groupe, est toujours en prison. Ecroué depuis le 15 novembre, il avait bénéficié d'une décision d'élargissement par un juge des libertés mi-décembre, mais le parquet l'a fait annuler par un référé-détention accepté par la chambre de l'instruction. L'affaire porte sur le sabotage de lignes TGV de la SNCF dans la nuit du 7 au 8 novembre. Des crochets fabriqués avec des fers à béton avaient été placés sur plusieurs caténaires.

Commenter cet article