LES KEUFS SE RAMASSENT A LA PELLE,TU VOIS...CA POURRAIT FOUTREMENT...

Publié le par ...


Jeudi 1 janvier 2009
Jeudi 1 janvier 2009
(Premier matin de l'année:Ressemble d'ailleurs foutrement  aux autres, à de rares exceptions près!)...

Le Ministère de la Sécurité Publique commente:
-"Rien à signaler. La nuit a été calme et la jeunesse raisonnable...même si les dégâts sont en hausse, les policiers blessés en  plus grand nombre  comme les interpellations d'émeutiers..."

445 voitures brûlées: chiffre en hausse (Chiffres du 1er au matin)


Deuxieme volée de chiffres le O2/O1.:
1147 voitures brûlées, c'est 30% de plus que l'an dernier, alors que le dispositif policier était considérable (35.000 gardiens de la paix déployés). 280 personnes ont été interpellées.
Les flics auraient-ils fait du zèle dans l'intervalle?

le 01/01/2009

Mais cette nuit de Saint-Sylvestre a été "unanimement perçue comme plutôt calme" pour le ministère de l'Intérieur.

Voiture brûlée à Villiers-le-Bel, dans le Val d'Oise (photo d'illustration).
Bilan: quelques 490 bagnoles cramées, plus de 280 mises en garde-à-vues....des keufs à la ramasse...


Bonjour les aminches!

Beaucoup sacrifièrent au rituel et nous présentèrent, en toute amitié et fort chaleureusement, leurs vœux pour 2009. Que nul ne s''étonne  de ce que nous ne leur en  présentions point en retour:

Nous avons depuis quelques temps déjà  brisé avec ces jeux-là et ne nous y  associons  jamais .

Toutefois, nous ne voudrions en aucun cas manquer au processus subversif contenu dans les amicalités en cours de construction ni au développement et à l'approfondissement ludique de quelques unes d'entre elles plus récentes.

Partant, nous estimons que le meilleurs de l'année à venir ne viendra que de ce que nous aurons contribué à défaire dans le champ de tout ce qui existe...
Tout ce qui nous rend toutes nos vies si difficiles et périlleuses parfois, nos vies dont les libertés se réduisent comme peaux de chagrins, nos vies soumises à des possibilités d'emprisonnement de plus en plus étendues, se heurtant à des murs de contraintes diverses ou se trouvant réduites aux impératifs économiques....Tout ce qu'il faut défaire!

En toute logique nous devrions nous découvrir les moyens de faire une bonne blague à cette organisation sociale qui elle en est une bien mauvaise.

Hardi, Hardi !!!
Et on vous embrasse sans autre formule préfabriquée.


S & E

Publié dans GUERRE-CONTROLE SOCIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article