JOURNEE MONDIALE DE LA GENTILLESSE: POLLOP!!!

Publié le par ...

Comme visibilisé ici, dans la forme mais aussi dans le contenu, par le racolage et l'ensemble du thon merdiamerde employé par l'alter journalisme ici démontré, nous tentons de dégager sommairement le terrain....On ne saurait en faire "l'économie", même à moins...Edifiant....

_______________________________

-"Comment je n'ai jamais pu interviewer un autonome

Qui sont les "anarcho-autonomes", mouvance dont est issu le groupe accusé d'avoir saboté des voies SNCF?

Manifestation contre le sommet sur l'intégration à Vichy, lundi 3 novembre (Chloé Leprince/Rue89)

Depuis mardi soir, les médias relatent l'arrestation de dix militants autonomes placés en garde à vue pour quatre jours, comme le permet la législation antiterroriste. Ces activistes, dont presque une moitié de filles, ont entre 20 et 34 ans et sont soupçonnés de sabotages à répétition contre le réseau ferré.

Ce mercredi 12 novembre, en début d'après-midi, Angelo, internaute, nous envoie ce message:

"On entend en ce moment parler d'une mouvance de l'ultra-gauche responsable des sabotages sur les lignes TGV et de l'arrestation de son chef. Peut-être que si on lui avait donné la parole, elle ne serait pas passé à l'acte."

 

________________________________________________________

Et déjà le sensationnalisme d'une "extrême-gôche prétendue" d'avancer son tarbouif   "people" à la sauce "VOICI" promouvant dans le rôle de la star principale un anonymat aussi spectacuaire que diffus, mais dans un "à-peu-près-flouté" supposé; Ce qui, hélas, fait "vendre"!

En ceci, ce qui différencie encore ce "média": Rue 89 de tous les autres "occupants" sur le "marché juteux du paraître" c'est la capacité qu'il a ou non de reprendre à son compte les vieilles recettes de PARIS-MATCH, CLOSER, GALA, etc appliquées à la mise en spectacle des formes de résistance existententes susceptibles de conférer à leurs rédacteurs/trices une bonne ration de RATA!!!

Ici c'est l'idéologie "alter-truc" qui, errigée en système consensuel, emportera la noisette...

L'extrème gauche était un "produit passable" dans le "merchandising" merdiatique, plan-plan, mais "l'ultra-gauche"... sous l'impulsion policière du spectacle serait en passe de devenir un Eldorado pour un site devenu clientèliste à force d'avoir cherché, à tout crin,  des amiEs et de l'audience!

Il suffit de lire l'article de "Rue 89" dont nous avons choisi de reproduire un court extrait ici pour éprouver de facto les grosses sensations de doutes  et de gerbe que nous inspirent les titres énumérés plus haut  (la liste n'étant  pas exhaustive, chacun l'aura compris!).

Il appartient à chacun de protester de ce genre de connerie en écrivant aux sites concernés. Toutefois nous doutons fort de ce que "l'inter-actvité" affichée par chacun d'eux trouve pourtant un écho en acte de cette critique....

Il est connu de tous  les curieux et amis du travail du négatif que la dérive dans le spectacularisé phagocite bon nombre de sites les éloignant ainsi de leurs objectifs premiers., objectifs desquels nous nous trouvions souvent solidaires.

Manifestement, Rue 89  témoigne tristement de son temps...mais des réveils restent toutefois possibles...idem pour d'autre sites....

S.K
par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif publié dans : CONTROLE SOCIAL communauté : les amis du negatif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les amis du négatif à l'oeuvre 14/11/2008 19:20

Et Rue 89 continue de jouer à cheval...des extraits...heureusement...sinon...
Enquete
On a retrouvé les écrits du gardé à vue pour sabotages à la SNCF

Par Chloé Leprince | Rue89 | 13/11/2008 | 23H07















Julien Coupat, leader du groupe des autonomes de Tarnac, avait fondé une revue philosophique, Tiqqun, que Rue89 a exhumée.

Depuis la mise en examen de dix militants soupçonnés d'être derrière les sabotages de caténaires de la SNCF, les médias s'essayent à reconstituer le parcours de ces jeunes réputés autonomes, souvent présentés (un peu vite) comme "terroristes d'extrême gauche".
Les équipes de télé défilent en Corrèze, où est installé Julien Coupat, présenté par les médias comme "le leader du groupe" (un terme que réprouvent les Autonomes eux-mêmes). Tandis que les voisins y vont chacun de sa petite anecdote, on apprend au passage que le FBI enquêtait depuis le printemps sur ces Français en rupture.
Jeudi après-midi, un universitaire visiblement proche de Julien Coupat dénonçait sur LeFigaro.fr qu'on place "un intellectuel en garde à vue pour ses idées".
Autant le dire, je ne savais rien de ces dix personnes avant leur interpellation. Mais, depuis qu'elles ont été placées en garde à vue (laquelle peut durer jusqu'à quatre jours à la faveur des lois antiterroristes), je cherche.
Et voilà que, dans un commentaire posté sous l'article de mercredi sur la mouvance autonome, un riverain indique qu'il a déjà croisé les auteurs de "Tiqqun", la revue fondée par Julien Coupat à l'époque où il était encore thésard à l'EHESS, l'Ecole des hautes études en sciences sociales.
Des riverains lecteurs de la prose de Julien Coupat... en 1999
Numerosix, ce riverain, se souvient les avoir rencontrés "en 1999, à vue de nez". Il se rappelle d'un "vieux rade fermé" dans le XIIe arrondissement à Paris, où il était allé acheter cette fameuse revue "formidable,intelligente, très bien faite, très situationniste et parfaitement légale avec aucun appel au meurtre".
Lui qui précise n'avoir plus jamais eu de contacts avec "l'utragauche" par la suite a gardé en mémoire un groupe d'étudiants "un tout petit peu exaltés mais tres gentils et super sympas". Au lancement du premier numéro (Tiqqun en comptera deux en tout et pour tout avant de s'autodissoudre en 2001), Julien Coupat abandonnera l'EHESS.
Or il se trouve qu'un autre riverain croise son chemin à peu près au même moment. Cet internaute-ci, qui tient à rester anonyme, conserve un souvenir sensiblement plus critique. A propos de Tiqqun, il parle carrément de "dérive mystique et bouffonne". Avant de m'aiguiller dans la foulée vers une autre contribution, extrêmement à charge, qui s'intitule: "Avant-garde et mission: la Tiqqounnerie".
La référence à la mystique juive: "un pot-pourri fantaisiste"
Ce riverain n'est pas seul à prendre ses distances avec la pensée situationniste développée par Julien Coupat dans ses écrits. Ainsi, jeudi matin, Jean-Yves Camus, notre blogueur, restait sceptique quand à l'usage-même du terme "tiqqun", emprunté à la mystique juive de la Kabbale:

:"Cette notion que le monde est imparfait et qu'une observance et de bonnes pratiques religieuses permettront de le réparer était très présente chez les gauchistes juifs des années 60-70, qui n'étaient pas religieux. Mais qu'est ce que ça veut dire de mélanger Talmud et Heiddeger dans un tel pot-pourri fantaisiste ? Guy Debord et les situationnistes n'avançaient rien de tel."

De fil en aiguille, j'ai fini par retrouver sur la Toile le premier numéro de cette fameuse revue Tiqqun, qui date donc de 1999. En voici plusieurs extraits en PDF, sur un total de 162 pages intitulées "Tiqqun, organe conscient du parti imaginaire". Sous-titre: "Exercices de métaphysique critique".
Toujours sur le Web, on découvre un article que Jacques Guigou, universitaire à Montpellier III et fondateur de la revue Temps critiques, a justement consacré à cette revue dans le sillage de Guy Debord, il y a deux ans.
Pour Rue89, il a accepté de décrypter les principaux points théoriques et métaphysiques étayés par les auteurs de Tiqqun. Proche du mouvement autogéré dans les années 60, il n'est pas aussi assassin que Jean-Claude Camus. Pour lui, cette revue "érudite" n'est pas aussi dépourvue de références, "même si l'on peut pointer des contradictions et des faiblesses du raisonnement", voire des culs de sac.

Les amis du négatif à l'oeuvre 14/11/2008 12:14

Les sites et blogs associés aux "T@Z : Territoires Autonomes Zymotechniques ..."les amis du négatif à l'oeuvre".http://nosotros.incontrolados.over-blog.comhttp://les-batisseurs-d-abimes.over-blog.comhttp://realclaaaaashnetwork.ning.com/

Les amis du négatif à l'oeuvre 14/11/2008 11:24

Entre autres choses il conviendra de savoir que sont particulièrement visés par l'ire en question ces sites pratiquant - avec nos consentements tacites- la censure préventive tout en hurlant à qui-mieux-mieux et tous tout aussi faussement contre elle On a vu le cas que ce soit sur IndyMedia PIF, Rennes, Grenoble, Toulouse etc. Mais aussi sur le post ou le consensus êgne en maitre absolu, sur Bellaciao qui range en catégories répertoriées les indésirables dont nous autres...Une des rares plateformes à ne rien censurer du tout est celle ouverte par Sinsé et Rosine et animée par quelques individus qui ne planquent pas leur plume dans le poison de la dissimulation: les TAZ du réseau Ning auquel sont durablement associées les signatures des "amis du négatif à l'oeuvre, des nosotros.incontrolados, Joshua du 34, Reine Roro, El Sinsé, sousmarin vert, Dupuis, Cortex, les bâtisseurs d'ab^mes et quelques autres aminches...Faut y faire un tour...S.K