L'HYMEN NATIONAL:DES STADES PLEIN DE SANG!

Publié le par les amis du négatif/steph.K

"-Tiens, depuis quelques jours toute la presse ne bruisse plus que du scandale "scandaleux" de la Marseillaise sifflée à l'occasion du match France-Tunisie. Y a même eu sur la question un conseil des ministres très musclé.

On apprend des plus hautes autorités que si ça recommence, attention ! le match sera purement et simplement arrêté. Tout le monde a applaudi parmi ceux qui n'étaient pas au match mais présents au conseil !

Nous on pose la question simple suivante : tu arrêtes un match au stade France bourré de 70 000 personnes qui ont payé leur billet, tu évacues les gens comment ? Les gars, ils te désossent le stade de France, 400 millions de dégâts, 300 morts au moins à l'intervention de la police, toute l'Ile de France par tâche d'huile devient la frite de la France." (ZAZ)

"Passons sur le contenu de "cette marseillaise "dont chacun semblerait vouloir s'accommoder sans mal et à ce titre déjà pourrait autrement être sifflée que les supposés propos anti-sémites, racistes et sexistes de Siné comme on sait.
Bon, s'agit-il de déloger les spectateurs gueulards, de suspendre un match?
Le mieux sans doute ne serait-il pas de démonter tous les stades, de les refourguer, au pris de la ferraille, ce qui de nos jours fait quand même un sacré paquet de pognon, aux inglishs qui viennent de nous faire savoir qu'ils allaient avoir des difficultés pour la réalisation des infrastructures des J.O 2012? Krise oblige...

Et puis peut-être pourrions-nous aussi classer le foot parmi les drogues dures et poursuivre les chaisières et autres petits métiers vivotant du ballon comme autant de dealers? On pourrait aussi organiser des matchs amicaux mais sans ballon cause de tous les maux...."

Il n'en reste pas moins évident, que réussir à évacuer 80 000 personnes constitue indiscutablement une grande prouesse policière, intellectuelle et sportive (la police étant un moment crucial du sport comme chacun sait) nécessitant beaucoup d'entrainement en prévision d'un autre usage de tels exploits à venir...(A ce propos, Bernard laporte, dernière valise à lunettes hissée au rang de secrétaire d'Etat sans être passée par l'ENA u polytech', s'est vachement entrainé et parle maintenant aussi bien que n'importe quel CRS!).
Et, priver la police d'une telle formation "in situ" serait peut-être considéré comme irresponsable dans les divers ministères concernés qui pour se faire seraient alors contraints d'embaucher des intermittents du spectacle pour tenir le rôle de supporters siffleurs...
Les crédits et autres budgets étant revus à la baisse sur tout, ces temps-ci, pourraient ne pas suivre. Ajoutons enfin les frais de casting inévitables vu qu'il n'est pas garanti qu'un intermittent du spectacle sache, ex-abrupto, siffler convenablement.
En tous cas, en d'autres temps où il n'était guère de mise de batifoler dans les stades sans étoile jaune, rose ou autre...On entendait aussi et là: LE TEMPS DE CERISES, L'INTERNATIONALE, L'INTERNATIONALE NOIRE, LE PERE DUCHENE, LE CHANT DES PARTISANS, BELLACIAO, etc.
Comment ne pas siffler des paroles qui nous injectent à doses distillées des idées comme celles véhiculées par ces paroles significatives: " Qu'un sang impur, abreuve nos sillons!"....Sifflons, sifflons à en faire péter toutes les vitrines, sifflons, sifflons...


Tiens, je vais me siffler un petit sidi-brahim moi....au ballon.

(Les bâtisseurs d'abîmes)

Repères : les-bâtisseurs-d-abîmes

Commenter cet article